Accueil > Partenaires*Pro > Où sont-ils ? ...What’s Invasive App Iphone & Android

Où sont-ils ? ...What’s Invasive App Iphone & Android

vendredi 26 octobre 2012 - Rédaction SNP

Dans le cadre de nos relations avec l’université californienne UCLA nous avons fait valider le Sud de la France FRENCH RIVIERA (bande côtière de 50 km de profondeur entre Marseille et Nice), aux côtés de 53 autres parcs ou régions partout dans le monde, comme un espace dans lequel il est désormais possible à tout un chacun de déclarer la présence ou la forte suspicion de présence des espèces envahissantes qui nous intéressent à savoir le charançon rouge du palmier (red palm Weevil) et le papillon Paysandisia Archon ( palm moth).

 L’opération est possible à partir d’une application téléchargeable gratuitement pour iPhone et androïd. What’s invavise App

http://whatsinvasive.com/

Des précautions d’utilisation sont cependant à prendre comme le rappelle utilement le gestionnaire de la banque de données.

VF :" Espaces publics et privés ??

 L’objectif du EDDMapS est d’avoir beaucoup d’yeux pour détecter et rapporter sur les espèces envahissantes dans de nombreux endroits aussi différents que possible. Cependant, il faut être conscient à la fois des règles légales concernant les espaces publics autant que des droits des propriétaires privés.

Espaces publics - Certains organismes suivent des règles très strictes concernant la collecte de données et de spécimens sur la propriété publique. Par exemple, le National Park Service exige que les chercheurs obtiennent des permis pour ce type d’activités. Si vous avez des doutes sur le caractère public d’une propriété dans laquelle vous souhaitez faire une enquête ou au sujet des règles de collecte de données sur les espaces publics, contactez l’agence responsable gestionnaire de l’espace.
Nous pensons que vous trouverez que la plupart, sinon tous, des gestionnaires d’espaces verts seront favorables aux efforts entrepris pour détecter les espèces envahissantes.

Espaces privés - Il est important de respecter les droits des propriétaires fonciers privés et seulement recueillir des données sur leurs terres avec leur permission spécifique. Gardez à l’esprit que beaucoup de voies sont ouvertes à la circulation publique et ne sont pas considérées comme des espaces privés. Beaucoup de vos enquêtes seront réalisées le long de ces voies. "

Vous pouvez compléter votre information sur les conditions générales d’utilisation en consultant la page en anglais http://whatsinvasive.com/index.php/about/consent.

L’application est très facile d’utilisation et d’un niveau d’anglais basique. Après vous être fait enregistré sur le site vous pouvez à partir de votre téléphone portable ouvrir l’application mobile, choisir French Riviera, la catégorie à déclarer, ensuite prendre la photo du sujet atteint ou suspect, valider la photo, la fonction dite pin location ( accessible en faisant double clic sur la ligne longitude- lattitude) vous permet de localiser la photo avec une précision parfaite. Vous pouvez ensuite faire vos commentaires que vous souhaitez (n’oubliez pas d’indiquer le nom de la commune et localisation public P privé p).Vous validez, le document se met dans la file du téléversement "Upload" et là vous décidez de le publier sur le site. Vos données sont accessibles par tous sur le site général. What’s Invasive.

Bonne chance à tous et merci pour la contribution à la cause de la défense de nos chers palmiers tellement menacés aujourd’hui.

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)