Accueil > Réglementation > Evolution Réglementaire > Nouvel arrêté CRP du 30 juin 2016 .....

Nouvel arrêté CRP du 30 juin 2016 .....

mardi 12 juillet 2016 - Rédaction SNP

Voici donc l’arrêté modificatif tant attendu, qui raboute les deux phases de traitement de la stratégie 3 (injection avec un produit REVIVE molécule EMAB développé par SYNGENTA) en autorisant une période une seule, allant du 1er mars au 15 novembre ( fini la suspension de juillet et d’août). 

On s’interroge naturellement sur le pourquoi plus de 2 ans après la sortie du produit ( AMM du 24/03/2014). Cette modification aurait pour origine, avec l’appui de la FREDON une requête des communes de Fréjus et Saint-raphaël. Qu’ont elles pu invoquer sauf leur désir de réussite de leur campagne ARECAP qui bénéficie déjà, d’un tarif extra- ordinaire : 72 € ttc rabattage influorescences inclus ( voir détail dans l’arrêté) ? De tels arguments commerciaux ne sont jamais retenus par les autorités de tutelle. Alors ? des études perfectibles à l’appui de l’AMM d’origine ??

Mais ne boudons pas notre plaisir, gageons et espérons que la firme dans sa grande sagesse décidera très vite, pour faire oublier une certaine confusion marketing, que ce tarif 72 € TTC est son nouveau tarif national.

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)