Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Nouveaux territoires

Nouveaux territoires

mardi 22 janvier 2013 - Rédaction SNP

 La communauté d’agglomération Fréjus Saint-Raphaël se transforme en communauté d’agglomération Var Esterel Méditerranée :

CAVEM

Ceci constitue un élargissement de la zone d’expérimentation définie dans l’arrêté ministériel du 21 mars 2012 autorisant la pratique de l’endothérapie dans la lutte contre le CRP.


COMMUNIQUE du 15 janvier 2013

La CAVEM, Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée, est née

 Au 1er janvier 2013 a été créée la Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée, « CAVEM », qui marque l’aboutissement d’un travail de concertation engagé entre l’Etat et les élus de l’Est Var dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales. Cette nouvelle communauté d’Agglomération résulte de la fusion de la Communauté d’Agglomération de Fréjus Saint Raphaël avec la Communauté de Communes Pays Mer Estérel (Puget sur Argens et Roquebrune sur Argens) et de l’absorption de la commune des Adrets.

L’ensemble des 52 élus communautaires désignés par les communes membres, se sont réuni pour la première fois le 20 décembre 2012 afin d’élire son Président - M. Georges GINESTA - et les membres du Bureau. Ce dernier composé de 15 vice-présidents compte notamment M. Elie BRUN, Premier Vice-président (Maire de Fréjus), M. Paul BOUDOUBE, second Vice-président (Maire de Puget sur Argens), M. Luc JOUSSE, troisième Vice-président (Maire de Roquebrune sur Argens) et M. Nello BROGLIO, quatrième Vice-président (Maire des Adrets).

Au service des 115 000 habitants de son territoire, la CAVEM est dotée de multiples compétences reprises des communautés préexistantes qu’elles soient :

- obligatoires : Le Développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire et la Politique de la ville.
- optionnelles : La voirie et les parcs de stationnement, l’assainissement, l’eau et le droit de préemption urbain.
- facultatives : La gestion du service d’hygiène intercommunal, le service d’incendie et de secours, la protection et mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, la lutte contre les inondations, les équipements sportifs, l’élimination et la valorisation des déchets, le balayage et le nettoyage de la voirie, la petite enfance, les équipements culturels, les aires d’accueil et de grand passage pour les gens du voyage, le schéma d’aménagement numérique du territoire, l’office de Tourisme de Puget-Roquebrune ainsi qu’une base nautique.

La mise en place rapide des différentes instances et représentations de l’agglomération a pour but d’assurer une transition efficace vers cette nouvelle entité. Outil au service des villes, la CAVEM va ainsi poursuivre les actions précédemment engagées mais exercer également de nouvelles missions, toujours pour le confort et la qualité de vie des administrés.

Le 15 Janvier 2013

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)