Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Nouveau préfet de région en PACA... What’s Else ?

Nouveau préfet de région en PACA... What’s Else ?

vendredi 7 août 2015 - Rédaction SNP

Merci d’abord au préfet de région Bernard CADOT d’avoir, contrairement à ses collègues, créé fin 2014 le COPIL CRP PACA (arrêté ministériel du 9 décembre 2013). Nous venons d’apprendre que le Conseil des ministres du 15 juillet a décidé la nomination à ce poste de Monsieur Stéphane BOUILLON préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, et préfet des Bouches-du-Rhône Quelques éléments de CV : naissance en 1957, énarque, dernier poste « préfet préfigurateur » pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Des commentaires journalistiques nous apprennent que ce nouvel homme fort vient régler l’épineux problème de la métropole d’Aix-Marseille ainsi qu’une surveillance particulière des installations classées Seveso ( On comprend ...).

Que restera-t-il pour nos palmiers dans l’emploi du temps du nouveau préfet de région ?

La question n’est pas fortuite dans la mesure où sur les 5 groupes de travail constitués à la création du COPIL un seul est sur le point de rendre un document de synthèse - résumé de la réglementation. Pour les autres quand ils se sont réunis, les propositions d’innovation dans la meilleure des hypothèses figurent dans le relevé de conclusions de l’unique réunion préparatoire. Nous attendions tous, même dans cet imparfait état, un débriefing général avant fin juin 2015 comme annoncé, ne serait-ce que pour faire le point de ce qui avait fonctionné et moins bien fonctionné.

 Considérant le retard pris et/ou la qualité des contributions, ce scénario semble le moins probable. Notre devoir de réserve nous interdit d’en dire davantage sauf à constater l’existence aux cotés de ce comité de pilotage CRP PACA de circonstance, de la grosse et puissante machinerie de la nouvelle gouvernance de la politique sanitaire animale et végétale ( décrets de 2012 ) avec ses institutions : le conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) et ses déclinaisons régionales CROPSAV dans lesquelles des associations comme la nôtre n’ont rien à faire ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’un problème non agricole.

Que restera-t-il du COPIL CRP PACA ? un moment subliminal de concertation ou,  nous le souhaitons ardemment par volonté politique du nouveau préfet, une structure pérenne de mise en œuvre d’un plan de lutte intégrée contre les ravageurs des palmiers ? Il faut continuer d’y croire......

 

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseille...

Source Lien horticole N° 314
En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)