Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Nouveau préfet de région en PACA... What’s Else ?

Nouveau préfet de région en PACA... What’s Else ?

vendredi 7 août 2015 - Rédaction SNP

Merci d’abord au préfet de région Bernard CADOT d’avoir, contrairement à ses collègues, créé fin 2014 le COPIL CRP PACA (arrêté ministériel du 9 décembre 2013). Nous venons d’apprendre que le Conseil des ministres du 15 juillet a décidé la nomination à ce poste de Monsieur Stéphane BOUILLON préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, et préfet des Bouches-du-Rhône Quelques éléments de CV : naissance en 1957, énarque, dernier poste « préfet préfigurateur » pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Des commentaires journalistiques nous apprennent que ce nouvel homme fort vient régler l’épineux problème de la métropole d’Aix-Marseille ainsi qu’une surveillance particulière des installations classées Seveso ( On comprend ...).

Que restera-t-il pour nos palmiers dans l’emploi du temps du nouveau préfet de région ?

La question n’est pas fortuite dans la mesure où sur les 5 groupes de travail constitués à la création du COPIL un seul est sur le point de rendre un document de synthèse - résumé de la réglementation. Pour les autres quand ils se sont réunis, les propositions d’innovation dans la meilleure des hypothèses figurent dans le relevé de conclusions de l’unique réunion préparatoire. Nous attendions tous, même dans cet imparfait état, un débriefing général avant fin juin 2015 comme annoncé, ne serait-ce que pour faire le point de ce qui avait fonctionné et moins bien fonctionné.

 Considérant le retard pris et/ou la qualité des contributions, ce scénario semble le moins probable. Notre devoir de réserve nous interdit d’en dire davantage sauf à constater l’existence aux cotés de ce comité de pilotage CRP PACA de circonstance, de la grosse et puissante machinerie de la nouvelle gouvernance de la politique sanitaire animale et végétale ( décrets de 2012 ) avec ses institutions : le conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) et ses déclinaisons régionales CROPSAV dans lesquelles des associations comme la nôtre n’ont rien à faire ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’un problème non agricole.

Que restera-t-il du COPIL CRP PACA ? un moment subliminal de concertation ou,  nous le souhaitons ardemment par volonté politique du nouveau préfet, une structure pérenne de mise en œuvre d’un plan de lutte intégrée contre les ravageurs des palmiers ? Il faut continuer d’y croire......

 

Derniers articles

9 novembre, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)