Accueil > Revue De Presse > Nice-Matin informe... Var Matin se tait...

Nice-Matin informe... Var Matin se tait...

jeudi 24 octobre 2013 - Rédaction SNP

Nice-Matin 24/10/13 http://w1p.fr/141751

 Comme nous l’affirmons depuis des mois aucune frontière pour le charançon rouge expansionniste . Merci à Nice-Matin de le faire savoir. Mais , que faut-il faire ? l’arrêté de juillet 2010 est à bout de souffle. Il a prouvé ses graves insuffisances dans son contenu comme son application. L’association "sauvons nos palmiers" défend à la fois l’obtention d’autorisations pour l’utilisation de nouvelles molécules mises en œuvre par endothérapie le procédé le plus respectueux de l’environnement. Elle met en garde contre les fausses promesses des solutions bio qui ne sont pas du tout au point et dont le prix prévisionnel les rend inapplicable à l’échelle de l’infestation. Elle est attentive à la recherche sous réserve qu’elle produise tout de suite des solutions efficaces et économiquement viables.

 Tout cela est sur le bureau du ministère ( DGAL) depuis des mois et même avec l’appui de quelques hommes politiques responsables nous n’arrivons toujours pas à faire aboutir les dossiers. Parfaitement incompréhensible.....

Pendant ce temps-là le charançon et le papillon progressent, cela coûtent des millions d’euros et notre patrimoine palmier disparaît inexorablement. Un jour viendra...

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)