Accueil > Revue De Presse > Nice-Matin informe... Var Matin se tait...

Nice-Matin informe... Var Matin se tait...

jeudi 24 octobre 2013 - Rédaction SNP

Nice-Matin 24/10/13 http://w1p.fr/141751

 Comme nous l’affirmons depuis des mois aucune frontière pour le charançon rouge expansionniste . Merci à Nice-Matin de le faire savoir. Mais , que faut-il faire ? l’arrêté de juillet 2010 est à bout de souffle. Il a prouvé ses graves insuffisances dans son contenu comme son application. L’association "sauvons nos palmiers" défend à la fois l’obtention d’autorisations pour l’utilisation de nouvelles molécules mises en œuvre par endothérapie le procédé le plus respectueux de l’environnement. Elle met en garde contre les fausses promesses des solutions bio qui ne sont pas du tout au point et dont le prix prévisionnel les rend inapplicable à l’échelle de l’infestation. Elle est attentive à la recherche sous réserve qu’elle produise tout de suite des solutions efficaces et économiquement viables.

 Tout cela est sur le bureau du ministère ( DGAL) depuis des mois et même avec l’appui de quelques hommes politiques responsables nous n’arrivons toujours pas à faire aboutir les dossiers. Parfaitement incompréhensible.....

Pendant ce temps-là le charançon et le papillon progressent, cela coûtent des millions d’euros et notre patrimoine palmier disparaît inexorablement. Un jour viendra...

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)