Accueil > Documentation > Bio pesticides > New biological pesticide

New biological pesticide

mercredi 11 septembre 2019 - Rédaction SNP

September 10, 2019

PlantArcBio est l’une des 32 startups israélienne aidées par leur gouvernement .

PlantArcBio explique (?) que son pesticide, basé sur des éléments biologiques qui endommagent spécifiquement le charançon rouge du palmier, respecte l’environnement, se dégrade rapidement après utilisation et ne laisse aucune trace dans les fruits.

 

Ministry gives 32 most promising ag-tech startups their day in the sun
Selected companies will get more access to state money and be showcased to investors looking for innovation in agriculture

https://www.timesofisrael.com/new-biological-pesticide-can-kill-deadly-palm-eating-beetle-startup-says/

"We have created a compound from the insect’s RNA that targets vital genes of the red palm weevil and blocks them, causing them to die,” Roy Livneh, the startup’s chief business officer,

 à suivre.......

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)