Accueil > Documentation > L’endothérapie & Syngenta > la pratique de l’Endothérapie > Mieux vaut tard....

Mieux vaut tard....

dimanche 12 février 2017 - Rédaction SNP

 Le rédacteur (trice) de ce texte a quand même des progrès en palmiers à faire. En dehors de quelques erreurs de plume, le texte sur le fond est .... très perfectible.

 Parler d’un produit nouveau alors que l’AMM est du 23 mars 2014 ! le produit s’écrit Emamectine Benzoate, le dattier est un phoénix le nom vernaculaire de l’autre phoenix commun est palmier des Canaries. Le palmier n’est pas un arbre mais une "plante géante" , il n’a pas de tronc mais un stipe, pas un cœur mais un bourgeon apical qu’on serait très mal inspiré de transpercer. Les trous de perçage de l’injection ne sont en rien un refuge pour les larves qui ont peu d’appétence pour un insecticide puissant concentré à 4%. 

Ceci dit, il est parfaitement satisfaisant , SNP le demande depuis des mois à cor et à cri , que Syngenta ait enfin accepté d’étendre aux habitants de la commune sa tarification à 72 € TTC ( espérons que c’est le tarif ) . Attention quand même aux frais de déplacement et aux contraintes des traitements groupés ( précisions à fournir par la firme avant le démarrage de la saison).

 Un plan régional de lutte est en cours de rédaction, il ne comportera pas selon nos informations, de nouvelles avancées tarifaires - celle-là est plutôt inespérée. Par contre il y aura sans doute une dimension piégeage avec des financements de la région. Nous recommandons surtout à la mairie :

* de faire suivre de façon indépendante ( Fredon ?) le résultat des traitements. Le taux d’échec est sans doute bas mais pas suffisamment maîtrisé .

* de pratiquer une politique de piégeage active dite de contrôle permettant de déclencher au-delà d’un certain taux de prises en août et septembre des traitements aériens de sécurité. Sans forfanterie SNP a le meilleur dispositif du marché Chinese Trap + phéromones M2ILS(produit français). Nous sommes à la disposition de Monsieur le maire.... pour lui fournir de vrais piéges.

Enfin, l’argument lutte collective doit tout de même être laissé aux commerciaux de Syngenta, car les très nombreux adhérents de SNP qui n’avaient pas les moyens de s’offrir les anciens et astronomiques tarifs du Revive, ont obtenu d’excellents résultats avec la stratégie 2 qui reste aujourd’hui encore très efficace malgré les contraintes et les menaces qui pèsent sur la molécule.

 

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)