Accueil > Documentation > Mieux connaître l’AFPP...... Mieux s’exprimer

Mieux connaître l’AFPP...... Mieux s’exprimer

lundi 17 décembre 2012 - Rédaction SNP

 Dans PHYTOMA de décembre, une présentation très complète de cette organisation dont la réputation n’est plus à faire mais que le nouveau président Serge KREITER , dans le respect de la vocation d’une société savante, interprofessionnelle, indépendante veut rajeunir, internationaliser, orienter davantage vers la diffusion des savoirs.

 Il nous a semblé justifié de saluer cette évolution au moment où dans quelques jours va s’ouvrir à Nice un congrès sur les ravageurs du palmier sous la tutelle de l’AFPP. Par ailleurs nous ne pouvons qu’approuver le souhait du nouveau président de ne pas s’engager dans des a priori idéologiques perturbants la recherche d’efficacité dans la lutte contre des ravageurs liquidateurs de leurs hôtes.

l’AFPP met en ligne son répertoire terminologique. Savoir gratuit, impressionnant, il faut s’en servir, écrire et parler avec les mots adaptés. Il y a parmi nous des amateurs éclairés - et oui ça existe- spécialistes de ce végétal qui doivent se comprendre et partager leurs expériences. Ils doivent aussi en permanence améliorer leurs connaissances merci à l’AFPP de les y aider....

REPERTOIRE AFPP/CEB

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)