Accueil > Réglementation > Evolution Réglementaire > Merci l’abbé.....

Merci l’abbé.....

mardi 25 décembre 2018 - Rédaction SNP

Depuis 2 ans, sauf cadre dérogatoire *, les structures publiques ne peuvent plus utiliser/faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades et voiries accessibles ou ouverts au public à l’exception des produits phytosanitaires de biocontrôle, à faibles risques et autorisés en agriculture biologique.

Au 1e janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers. Les jardiniers amateurs ne pourront plus utiliser ni détenir de produits phytosanitaires sauf ceux de biocontrôle, à faibles risques et autorisés en agriculture biologique. De plus, hormis ces derniers, tous les autres produits phytosanitaires de la gamme amateurs seront interdits à la vente.

Pour en savoir plus sur la Loi Labbé :

- FAQ Loi Labbé : http://bit.ly/FAQLabbe

 

- Le point sur la Loi Labbé : https://www.ecophyto-pro.fr/fiches/fiche/5

* C’est justement pour l’instant, celui de la lutte obligatoire contre le CRP et non le PA. Pourtant ces produits ne pourront être achetés et appliqués que par les professionnels agréés DRAAF.

 

Derniers articles

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

20 février, par Rédaction SNP

La Collection printemps- Palmiers dor

Il y a quelques jours, nous avons évoqué le travail de ces jeunes et talentueux créateurs de mode hyérois. Nous avons apprécié la qualité de leurs produits et leur style.
http://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-valeur-n-attend-point-l

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)