Accueil > Documentation > Préconisation de traitements > Menaces sur le Confidor ? Acte 2

Menaces sur le Confidor ? Acte 2

dimanche 10 février 2013 - Rédaction SNP

 Fausse alerte pour l’instant. Nous avons interrogé la firme Bayer

Nous allons néanmoins saisir cette firme en la personne de Monsieur Jean-François Godard responsable développement France pour lui demander au nom de l’association et des très nombreux professionnels rencontrés lors des deux dernières conférences Michel Ferry de modifier à la marge ses accords avec ses différents distributeurs pour que le confidor puisse continuer à être vendu aux professionnels aux mêmes conditions qu’auparavant.

Il n’est en rien justifié qu’une modification de la politique commerciale de la firme entraîne une telle augmentation de prix pour les applicateurs et leurs clients alors même que nous sommes confrontés à un taux d’infestation dramatique qui justifie les opérations d’assainissement pour lequel le confidor en aérien est l’unique solution ( l’endothérapie est inapplicable en curatif).

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)