Accueil > Revue De Presse > Matériel & Paysage ... et de deux

Matériel & Paysage ... et de deux

samedi 17 mai 2014 - Rédaction SNP

 http://www.materiel-paysage.com/l-endotherapie-enfin-autorisee-article-1690.html

Bravo à cette revue du monde agricole, mais spécialisée en machinisme d’avoir pensé à saluer ce nouveau traitement EMAB Revive. Ceci prouve que l’opinion publique y compris agricole est très mobilisée par la défense des palmiers symbole du paysage méditerranéen depuis 150 ans.

 C’est aussi une récompense et une leçon pour les adhérents et sympathisants de notre association qui prennent ici conscience du résultat de notre politique de communication (1). En travaillant dur comme nous l’avons fait, nous sommes devenus pour les journalistes spécialisés  le collectif en première ligne pour la défense des palmiers.

(1) nos interventions récentes : France 3 côte d’azur , France 5 la quotidienne, Radio France Provence et à venir sur FR3 National, horticulture et paysage, Rustica....

Une petite précision la diapo n’est pas celle du REVIVE mais celle de BAYER CONFIDOR en endothérapie avec résevoir YnJect .

 Merci au célèbre réseau national d’arboristes grimpeurs, QUALIARBRE dont le siège est à Quimper d’avoir diffusé ce post à ces 55 membres.

 

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)