Accueil > Revue De Presse > Marc MENNESSIER premières impressions sur le rapport de l’ANSES

Marc MENNESSIER premières impressions sur le rapport de l’ANSES

vendredi 21 décembre 2018 - Rédaction SNP

http://www.lefigaro.fr/jardin/2018/12/21/30008-20181221ARTFIG00254-l-impossible-eradication-du-charancon-du-palmier.php

 

Merci encore à MARC MENNESSIER d’avoir tenu, à l’occasion de ce débat passionné sur le profil de la nouvelle réglementation a rappelé la lancinante dénonciation par SNP des carences administratives à tous les niveaux.

La situation est comparable chez nous. Alors que le charançon rouge est classé sur la liste des organismes nuisibles depuis 2010, nombre de communes, à commencer par celle de Nice, n’ont pas respecté l’arrêté de lutte obligatoire », déplore Hervé Piétra, président de l’association Sauvons nos palmiers en pointant une « défaillance de l’État qui n’a pas su faire appliquer la réglementation ».

Derniers articles

18 janvier, par Rédaction SNP

Réunion nationale de concertation

Est-ce le résultat de nos efforts acharnés pour demander la réunion du comité de pilotage CRP PACA on ne le saura jamais...
Mais le DGAL invite les SRAL , les FREDON des régions SUD, OCCITANIE, CORSE, NOUVELLE AQUITAINE (...)

14 janvier, par Rédaction SNP

Bee Guidance Document = Fake New ?

N’oubliez pas l’astuce, demandez la traduction d’une autre langue et ensuite en français.
Quand on pense, qu’ils ont refusé la dérogation pour l’usage encore 18 mois du Confidor pour sauver nos palmiers !!
EU’s neonicotinoid (...)

Edito

Edito de décembre 2018

13 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Aucun doute, l’événement du mois est la sortie du rapport de l’Anses "Stratégies de lutte contre le charançon rouge du palmier", qui valide les préconisations de la FAO et du CIHEAM. 
Satisfaction, nous en avons été officiellement informés par le département communication de l’Agence en tant qu’organisation représentative mais… en même temps que la Presse. Instantanément, une dépêche AFP annonçait sans nuance (...)