Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Mais que se passe-t-il en Italie ?

Mais que se passe-t-il en Italie ?

dimanche 8 janvier 2017 - Rédaction SNP

Des graffitis sardes de The Cagliari Palm Tree Graffiti Mystery,  en passant par les douloureux constats lors d’une visite au Jardin Botanique Hanbury Ventimiglia https://www.dropbox.com/sh/rt9vm84bh9u74d5/AABeJEQfLzZsGpB4MLdVNYdoa?dl=0 ...le sentiment que chez nos cousins transalpins la situation n’est pas maîtrisée. Mais par ailleurs, voici l’Italie des recherches pleines de promesses ........

Un article de chercheurs italiens sur les nématodes entomopathogènes Steinernema carpocapsae et l’interaction tripartite complexe de leurs hôtes d’insectes avec symbiotes bactériens Xenorhabdus nematophila. ( voir doc. joint). Cet auxiliaire très présent dans la littérature scientifique depuis les années 80 n’aurait donc pas livré tous ses secrets ?

Les travaux de l’université de Padoue sur une nouvelle approche de l’Endothérapie. http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1405

 La maîtrise de la concentration 3 % azadiractine (graines huile de neem) Arborbiokaps permettant d’envisager ( à confirmer) une mise en place par endothérapie excluant tout risque de perturbateurs endocriniens.

 Alors unissons nos efforts, échangeons nos expériences, mettons en commun nos savoirs, faisons de tout bois flèche pour sauver nos palmiers.....

A gardener in Parco Bonaria explains how the red palm beetle works, drilling into the heart of the palm.

We kept seeing spray paint marks on palm tree trunks and we would mutter to ourselves something like : “those damn graffitists, marking a tree, really !?”. The mystery didn’t reveal itself until our 6th day in Cagliari when we stopped to talk to a gardener in the Parco di Bonaria.

What first caught our attention were orange buckets hanging in trees. It was just too tempting and when we saw a caretaker sitting there, we decided it was time for an explanation and a language lesson. (We find that people – be it a docent in a museum or a gardener in a park – just love to talk and it’s a great way to practice your Italian.) Well, this caretaker helped crack the mystery so much so that our visit to the nearby santuario was a bit of letdown.

The marks on the trees, concentric circles of yellow, red, and blue it turns out are a way to keep track of which trees have been treated for the red palm weevil, Rhynchophorus ferrugineus. Each circle represents an intervention, use of insecticide. The infestation of this Asian-originating beetle has been devastating to palm trees around the Mediterranean like the Phoenix canariensis (pictured here), although it’s not just limited to this plant. I remember first becoming aware of the seriousness of the infestation when we were in Seville two years ago (see A tour of Andalusia : Córdoba, Seville and Granada) and we saw many palm stumps with no tops. The beetle kills the tree because the larvae burrow into the heart of the palm weakening and eventually killing the host by eating its heart out.

Cagliari seems to have a marking system with lots of variation. We saw big and small circles. Even the caretaker lamented the fact that everyone does it differently. You would think they would have adopted a system a little more aesthetically pleasing to look at like smaller, uniform circles or metal tags that can be punched.

Oh, the bucket hanging from the tree, that was filled with pheromones and soapy water. The beetles are attracted to the buckets and get covered in soapy water, which cuts off how they take in oxygen and they die.

 

-

Portfolio

Derniers articles

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

Edito

Edito de juillet 2019

25 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Si les palmiers sains résistent plus que tous les autres végétaux à la canicule. Proverbe arabe : il "pousse le pied dans l’eau et la tête au soleil" ceux qui sont infectés par les pontes de charançons rouges et de Paysandisia sont pourtant en danger létal.
Les toulonnais apprécieront, le ministère par son nouvel arrêté de lutte contre le CRP 25 juin 2019, a réalisé un remarquable coup de pied (...)