Accueil > Partenaires*Pro > Mailing Pro

Mailing Pro

samedi 29 décembre 2012 - Rédaction SNP

Face à la gravité de la situation de notre patrimoine de Palmiers nous avons décidé de commencer l’année en nous adressant à la totalité des professionnels du Palmier en PACA et LR.

Sur la base de la liste des applicateurs enregistrés article 15 arrêté du 21 juillet 2010, nous avons adressé à 360 professionnels un courrier sollicitant la création d’échanges entre l’association et la profession.

Dans un premier temps par une offre d’abonnement à notre newsletter et un échange de liens. Au delà tout en restant naturellement ouverts à toute autre suggestion :

* la possibilité d’ offrir un statut d’observateur dans l’association différent d’un statut de membre pour éviter les risques de conflits d’intérêts

* la réalisation d’un sondage pro non nominatif portant sur tous les aspects des actions préventives et curatives dans la lutte CRP / PA résultats globaux publiés

* proposition de pétition de nature à accélérer l’évolution du cadre réglementaire de la lutte contre les ravageurs.

* Conférences publiques communes

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)