Accueil > L’association > Vie de l’association > Mail général adressé aux membres l’association

Mail général adressé aux membres l’association

lundi 19 mars 2012 - Rédaction SNP

Chers amis défenseurs des palmiers,

Vous connaissez la nouvelle. Le Conseil Général par communiqué nous informe que l’application d’ insecticide par voie d’endothérapie dans les stipes de nos palmiers va être expérimentalement acceptée. Pour suivre ce dossier quotidiennement depuis trois mois je suis effaré au constat des difficultés rencontrées pour obtenir cette circulaire. Nous devons être particulièrement reconnaissants à nos élus, au Conseil Général , à notre Préfet , et au Premier Ministre d’avoir surmonté le scepticisme, la désinvolture d’administrations centrales dèsinformées , inconscientes du désastre écologique qui nous menace, sacrifiant nos intérêts les plus légitimes à une vision scientifiquement inexacte d’un improbable principe de précaution.

La mesure est expérimentale mais elle concerne tout de même les communautés d’agglo de TPM et du Fréjus Saint-Raphaël soit 55 % de la population du département.

 Si la circulaire est annoncée comme certaine, son contenu n’est pas connu. Mais il faut s’attendre à un usage limité à la molécule imidaclopridfe (CONFIDOR) dont la rémanence n’est de à deux ou trois mois alors même que la molécule thiametoxam (ACTARA) nous en aurait donné six, et la molécule emamectine benzoate ( EMAB 4%) 14 mois. Voila de quoi alimenter nos futurs combats.

 Dans l’instant quelles sont les objectifs primordiaux de notre association.

1/ Augmenter le poids de l’association : nous sommes aujourd’hui 90 mais, depuis 2 mois j’avais volontairement ralenti la recherche de nouveaux membres, pensant qu’il y avait de grandes chances que cette circulaire ne voit pas le jour condamnant de fait l’existence même de l’association. Cette perspective n’existe plus, aussi je demande à tous nos membres de mettre en branle tout leur relationnel pour augmenter le nombre des adhésions. je suis à leur disposition pour leur fournir un appui logistique. Un objectif de 250 membres varois me semble raisonnable.

2/ Augmenter notre zone d’influence Aujourd’hui nous avons une délégation Bouches-du-Rhône, en préparation Languedoc-Roussillon, Alpes-Maritimes et Corse. A terme très brefs nous voulons acquérir une compétence nationale.

3/ Etablir un lien permanent avec les professionnels de la filière
 il s’agit de :
* la fédération départementale des groupements contre les organismes nuisibles FDGON
* l’union nationale des intérêts des professionnels horticoles UNIPHOR
* la fédération française des professionnels du palmier FFPP

 Nous avons convenu avec les représentants de ces entités de nous rencontrer très régulièrement au moins deux fois par mois pour définir très concrètement les actions de terrain à mener ensemble. Nous sommes déterminés à mutualiser nos connaissances scientifiques essentiellement avec l’aide de Michel Ferry INRA mais également les aspects juridiques avec le concours d’un cabinet de conseils spécialisé.

4/ Participer activement à l’action du COPIL Charançon 83

Nous sommes dans l’attente, d’une nouvelle réunion et de la constitution du groupe de travail. Il y a cinq instances prévues dans le comité de pilotage
 conseil scientifique, méthodes de lutte, suivi SIG, financements européens, communication. Nous avons fait de candidature pour celui consacré au SIG ( service d’information géographique)
 module essentiel pour localiser le déroulement de la campagne de prévention. Les pré-contacts que nous avons pu prendre nous laissent très optimistes sur les capacités des techniques d’imagerie actuelles.

 5/ Améliorer les capacités d’information et le fonctionnement de l’association

 Il s’agit d’abord de vous donner toute possibilité et souplesse d’information dans la consultation du site. Désormais, vous pouvez aussi vous abonner à une News letter soit hebdomadaire soit mensuelle enfin vous pouvez créer un fil de discussions RSS. Nous avons la chance d’avoir au conseil d’administration un webmaster passionné ce qui nous assure de rester toujours à la pointe du web.2.0. Nous voudrions que le forum commence à fonctionner.

 Pour répondre au nouveau plan de charge il conviendra de faire entrer quatre ou cinq administrateurs nouveaux dans le conseil d’administration et sommes ouverts à toute proposition. Nous aurions aussi besoin d’un coup de main administratif classique quelques heures par semaine et je lance un appel aux bonnes volontés.

 Enfin il faut penser aux ressources financières de l’association. Le niveau de cotisation n’est pas en cause. En mettant en place un système sécurisé de paiement des cotisations nous avons pensé offrir la possibilité de dons. Mais il y a sans doute à creuser une ouverture au sponsoring qui peut intéresser des organisations et/ou sociétés d’abord par l’intérêt de notre cause mais aussi par les retombées médiatiques accompagnant les campagnes de promotion pour le traitement préventif. Là enfin, nous sommes ouverts à toutes bonnes idées et opportunités.

 Cordiales salutations

Derniers articles

18 juillet, par Rédaction SNP

Protocole d’intervention sur palmiers infectés- RECTIFICATIF

Rectificatif du 18-07-2019
Protocole d’intervention sanitaire sur les palmiers infectés par le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus)
MOTIF DE LA RECTIFICATION :
- texte initial : > Ce protocole (...)

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)