Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Mail du Député Européen Gaston Franco : restons positifs ...malgré (...)

Mail du Député Européen Gaston Franco : restons positifs ...malgré tout

vendredi 11 mai 2012 - Rédaction SNP

.. le démarrage de la campagne d’endothérapie implique de nouvelles dépenses pour les collectivités et les particuliers ne seront pas en reste alors qu’ils ont déjà dépensé beaucoup d’argent. De plus, la lutte devant être systématique les exigences de la loi peuvent s’abattre sur des situations sociales délicates du ressort de la solidarité nationale.

Les besoins de financement sont considérables. Nous n’avons pas de nouvelles du groupe de travail " financements européens" du Copil cela ne signifie pas que l’analyse des besoins n’a pas commencé . On peut dire cependant que nous n’avons pas été interrogés sur notre besoin de financement qui est pourtant significatif.

Le montage d’un dossier de financement est un travail sérieux mais pas insurmontable si l’on en juge par les éléments que nous avons en notre possession sur les projets franco-allemands " lutte contre un chancre
du châtaignier
"et " régénération des chaînes dans la plaine du Rhin supérieur".

 Pour autant en admettant que ce dossier puisse rapidement être ficelé quelles sont nos chances de recevabilité par la commission européenne ? gros problème.......

Dans un précédent post pour faire un peu d’humour ....noir nous écrivions " pas de bras pas de chocolat" pour définir l’extraordinaire stupidité de la situation. Alors que nos parlementaires s’échinent depuis plus d’un an à attirer l’attention du ministère sur les blocages provoqués par des critères de recevabilité complètement dépassés, les fonctionnaires d’État férus de copier-coller prennent le temps, pas moins de six mois, de répéter à l’envi "Dans le cadre de la révision en cours de la réglementation communautaire en matière de santé des végétaux, la France défend le principe d’une possible mobilisation des fonds communautaires pour les foyers issus d’une dissémination naturelle." dépressifs s’abstenir....

 Mais l’assistante de G Franco ne nous oublie pas -Mail du 10/05

Cher Monsieur Pietra,

Pour faire suite au courriel adressé à Monsieur Franco, il tient à vous informer que la Commission n’a pas encore proposé de nouvel instrument législatif sur les espèces exotiques envahissantes.

Cela fait partie des six objectifs de la stratégie Biodiversité 2020 (http://europa.eu/legislation_summar...).

La consultation publique s’est achevée le 12 avril dernier, la Commission fera sa proposition de législation courant 2012.

Un rapport sera rédigé en Commission Environnement du Parlement européen et nous ne manquerons pas de solliciter les parties intéressées au niveau local lors de l’écriture de nos amendements.

http://europa.eu/rapid/pressRelease...

http://ec.europa.eu/environment/nat...


Bon.... il va falloir patienter . Vous l’avez compris nous allons devoir nous consacrer à persuader Gaston Franco de porter des amendements.... et admettre que dans un premier temps nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Nous pensons qu’il faut que le Copil présente tout de même des dossiers de financement pour qu’ils puissent être satisfaits lorsque les nouveaux instruments législatifs sur les espèces exotiques envahissantes apparaîtront.

Restons positifs, nous sommes dans le dossier, soutenu par un ami sincère très attentif à notre cause.


Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)