Accueil > Documentation > Le paysandisia archon > Lutte contre le Paysandisia, chez les autres...

Lutte contre le Paysandisia, chez les autres...

dimanche 21 janvier 2018 - Rédaction SNP

logo photo Par Didier Descouens — Travail personnel, CC BY-SA 4.0,

 

en PJ : Réglementation française ou le PPE exigé pour palmiers . Il s’agit de la réglementation dite générale différente de la réglementation ZP : zone protégée : ensemble de pays (ou de parties de pays) de l’UE pour lesquels une protection spécifique contre un ou plusieurs parasites a été mise en place qui vient d’être décidée par la commission européenne pour certains pays et non par la France ( PPEZP A14 et A15). Alors même que nous sommes confrontés à des attaques terrifiantes de Paysandisia aucune protection alors même que tout le monde sait que son pricipal vecteur est le Trachycarpus Fortunei, tête de gondole de tous les supermarchés du végétal !

Force est de constater qu’en urbanisme comme en protection des végétaux, le lobby des grandes surfaces ne rencontre aucune opposition chez nous ....

 

 Variétés de palmiers pour lesquelles le PPE non ZP est nécessaire.

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)