Accueil > Revue De Presse > Liste Phoenix NEWS LETTER MAI 2014

Liste Phoenix NEWS LETTER MAI 2014

samedi 17 mai 2014 - Rédaction SNP

Nous publions volontiers ici la dernière News letter de la Liste Phoenix de Jean-Christophe PINTAUD IRD (Institut de Recherche pour le Développement), Robert CASTELLANA CRP, Centre de Recherche sur le Patrimoine.

On est bien sûr très friands du détail à venir sur la réunion de Palerme ( Palm Protect Project) , très d’accord pour enterrer la hache de guerre entre phyto et bio qui pour nous c’est toujours résumé à un problème de coûts et d’efficacité et alors même que les défenseurs du bio viennent de reconnaître publiquement l’intérêt de panacher les stratégies. Par ailleurs la nécessité d’enquêtes scientifiques sur l’impact environnemental de toutes les stratégies s’impose comme une évidence.

 

NEWS LETTER PHOENIX
MAI 20144

Bonjour à toutes et à tous, Notre première lettre d’information de l’année 2014 est désormais en ligne, avec un peu de retard. Au sommaire de ce numéro, l’actualité de la lutte contre les ravageurs du palmier, et notamment le charançon rouge, Rhynchophorus ferrugineus. Merci pour votre soutien et vos contributions. La prochaine édition sera publiée en juin. Elle sera consacrée aux oasis du Sahel. Bonne lecture et à bientôt.
PS. Vous pouvez accéder directement à cette news-letter ici : http://www.listephoenix.com/
Versione italiana : http://www.italia.listephoenix.com/?p=6406

SOMMAIRE
1. BORDIGHERA : PROGETTO INRA
2. NICE : CONFERENCE FOUS DE PALMIERS
3. PALERME : COLLOQUE PALM PROTECT
4. RPW : WEB-SURWEY

RAVAGEURS DU PALMIER
Paysandia archon et Rhynchophorus ferrugineus
LA LUTTE CONTINUE…
Deux importantes réunions ont lieu ce mois-ci pour faire le point sur la lutte contre les ravageurs du palmier, avec la 25° Assemblée générale de l’Association Fous de Palmiers à Nice, et le 4° Meeting du Projet Européen Palm Protect à Palerme. La recherche a fait de grands progrès ces dernières années. Ils se traduisent désormais par des applications sur le terrain, encore à titre expérimental pour certaines. Ces résultats arrivent trop tard hélas pour un grand nombre de régions de la rive nord de la Méditerranée, où les ravageurs ont déjà décimé les palmiers ornementaux. Ils sont par contre prometteurs pour les pays du sud, où l’expansion plus récente des ravageurs menace à terme des économies déjà très fragilisées.

LUTTE BIOLOGIQUE versus LUTTE CHIMIQUE
Les avancées de la recherche mettent tout d’abord en cause les idées reçues et les présupposés idéologiques opposant lutte biologique et lutte chimique. On apprend ainsi que l’injection d’insecticide chimique impacte moins l’environnement que la pulvérisation de bio-pesticides, comme les champignons entomophages. Il est par ailleurs conseillé d’alterner l’usage des pesticides chimiques et biologiques, en ce qui concerne par exemple les vers parasites dits nematodes…

TUNISIE : LA STRATEGIE D’ERADICATION INRA ET FAO
15000 palmiers ornementaux (de l’espèce Phoenix canariensis) ont été traités à Tunis par la méthode de micro injection d’insecticide élaborée par les chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA-FRANCE). La substance active utilisée en Tunisie est l’Actara, laquelle possède une rémanence de 6 mois. Elle est injectée à la base du stipe. 15 équipes de 2 opérateurs ont mené à bien cette opération, dans un délai de 2 mois. L’opération sera renouvelée une seconde fois cet été. La technique d’injection retenue présente 2 principaux avantages, son coût réduit et son absence d’impact sur l’environnement (l’insecticide restant confiné dans le stipe auquel il ne cause aucun dommage par ailleurs). Cette campagne pilote d’assainissement chimique vise à éradiquer le charançon d’ici l’an prochain dans la capitale tunisienne.

Lire la suite : http://www.listephoenix.com/
Versione italiana : http://www.italia.listephoenix.com/?p=6406

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)