Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Lettre A&E N° 118 : La DGAL toujours passive ?

Lettre A&E N° 118 : La DGAL toujours passive ?

lundi 14 octobre 2013 - Rédaction SNP

Cette interview par un journaliste très expérimenté d’un membre espagnol du programme européen Palm Protect et du président d’un syndicat horticole français décrit, sans les expliquer les blocages qui continuent d’entourer ce dossier. La position présumée du ministère est à rapprocher du point de vue très incisif exprimé très récemment par Didier Rochat Versailles Grignon Chargé de rechercheINRA Versailles Grignon & Palm Protect organisationINRA Versailles Grignon & Palm Protect organisationINRA Versailles Grignon & Palm Protect organisationreprésentant de l’INRA dans Palm Protect organisation.


INRAChargé de recherche

INRA chargerVoir
Voir dans notre post INRA = CQFD du 27 juillet 2013. http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article493

 Ainsi, chacun pourra se faire une opinion sur ce sujet.......Qui ne souffrira plus d’attendre bien longtemps.

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

20 avril, par Rédaction SNP

De l’intérêt des missions parlementaires...

Nous avons pris un peu de temps pour écouter sur la chaîne de l’Assemblée nationale retransmission de certaines auditions. Première observation un seul industriel invité : notre partenaire phéromones M2 I life science. (...)

19 avril, par Rédaction SNP

Ecophyto-pro.fr-lettre 81- avril 2018

https://www.ecophyto-pro.fr/lettre/lire/81
Beaucoup d’informations quelquefois un peu redondantes. Satisfaction de constater que sur les points qui nous concernent nous l’avions publié précédemment.
Pour le reste (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)