Accueil > Documentation > Diagnostic préventif > Les palmiers connectés ?

Les palmiers connectés ?

mardi 4 février 2014 - Rédaction SNP

Au départ cette info d’un nouveau produit grand public de la célèbre société Parott.

 http://www.parrot.com/flowerpower/fr

Ensuite, notre idée qu’il existe au coeur des palmiers des données comme les températures interieur/extérieur, les bruits des mandibules de larves, les signatures chimiques excrémentales, qui peuvent être collectées comme autant de signaux d’une attaque de charançons.

Pourquoi pas, des palmiers objets connectés transférant par des capteurs sophistiqués des données en continu sur ce qui est désormais en quelques sorte notre double notre Smartphone !

Nous avons pris le parti de publier nos idées même si elles sont récupérées par d’autres mais pour le bien commun priorité absolue " sauvons nos palmiers".

Interview du PDG brillant autant que médiatique de PARROT avec lequel we are in touch :Henri Seydoux

http://www.itele.fr/magazines/lhebdo-de-leco/les-objects-connectes-gadgets-ou-pas-71146# !/commentaires

Derniers articles

18 octobre, par Rédaction SNP

Attention à la dérive réglementaire.....

deux illustrations récentes......
* liste des produits biocides
Le Premier ministre précise la liste des produits biocides qui ne peuvent pas être vendus en libre service à des utilisateurs non porfessionnels
Le (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)