Accueil > Documentation > Diagnostic préventif > Les palmiers connectés ?

Les palmiers connectés ?

mardi 4 février 2014 - Rédaction SNP

Au départ cette info d’un nouveau produit grand public de la célèbre société Parott.

 http://www.parrot.com/flowerpower/fr

Ensuite, notre idée qu’il existe au coeur des palmiers des données comme les températures interieur/extérieur, les bruits des mandibules de larves, les signatures chimiques excrémentales, qui peuvent être collectées comme autant de signaux d’une attaque de charançons.

Pourquoi pas, des palmiers objets connectés transférant par des capteurs sophistiqués des données en continu sur ce qui est désormais en quelques sorte notre double notre Smartphone !

Nous avons pris le parti de publier nos idées même si elles sont récupérées par d’autres mais pour le bien commun priorité absolue " sauvons nos palmiers".

Interview du PDG brillant autant que médiatique de PARROT avec lequel we are in touch :Henri Seydoux

http://www.itele.fr/magazines/lhebdo-de-leco/les-objects-connectes-gadgets-ou-pas-71146# !/commentaires

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)