Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Les nécessités de l’État d’urgence

Les nécessités de l’État d’urgence

jeudi 10 novembre 2016 - Rédaction SNP

Lors de la campagne électorale des conseils régionaux, SNP avait attiré l’attention de tous les candidats à la présidence des différentes régions sur le danger considérable que représentait le charançon rouge palmier. 

A l’occasion des Assises de l’environnement* qui viennent de se clôturer Villa Valmer à Marseille, Christian Estrosi a présenté 20 mesures parmi lesquelles la lutte contre le charançon rouge du palmier.

 la création d’une agence de la biodiversité permet d’espérer :

* Que cette agence anime ou co-anime avec la DRAAF le comité de pilotage charançon rouge PACA ( c’est une revendication de SNP depuis l’origine de ce Copil en 2014).

* Profitant de la redistribution des compétences communes-régions qu’une convention avec la firme SYNGENTA encadre la mise en place d’une campagne d’injection en mars 2017 ** avec un tarif régional unique 60 € hors-taxes ou 30 € hors taxes en régie. La firme ayant déjà accepté ces conditions sur les places de Fréjus Saint-Raphaël et d’Hyéres, la généralisation de ce tarif intéressant, à tous les propriétaires privé ou publics ne fait pas de doute.

 Il ne faut cependant pas perdre de vue que la stratégie 3 Endothérapie Revive Syngenta n’est pas un remède miracle et qu’il convient de surveiller très étroitement l’efficacité réelle définitive de la nouvelle molécule. Ceci implique un suivi de traçabilité avec localisation GPS des opérations. Il faut aussi que l’organisation suive : gestion de la plate-forme réservation-chantier sur Internet, réseau des applicateurs agréés, suffisant et suffisamment réactif. ( y compris pour l’indispensable rabattage des inflorescences. 

Enfin le produit devra être mis en conformité ( retrait de l’adjuvant THFA).

Enfin un tel accord ne doit pas faire l’économie de toutes les autres composantes d’un plan de lutte intégrée IPM ( extension du traitement obligatoire, gestion des propriétaires négligents ou impécunieux, stratégie de piégeage général ** , financement et encouragement des alternatives biologiques , de la détection précoce, la formation continue des applicateurs. un

 

* http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1591

** pas de temps à perdre compte tenu délices de la loi Notre et du code des marchés publics.

*** SNP est déjà présente sur cette composante avec une collaboration très encourageante avec tous les jardins botaniques français et italiens.

Portfolio

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

IPM (Integrated pest management) : quèsaco ?

Ce post pour montrer l’ampleur de la littérature sur le charançon rouge et son Integrated Pest Management ( Plan de lutte intégrée). Bien que tous ces articles soient quasi obligatoirement en anglais les auteurs ne le sont (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)