Accueil > Partenaires*Pro > Autres > Les malheurs de l’horticulture

Les malheurs de l’horticulture

samedi 14 mars 2015 - Rédaction SNP

Une profession de plus, bercée d’illusions par une langue de bois qui n’a pas de couleur politique. Les horticulteurs varois se plaignent amèrement car :

* La pharmacopée française des produits de traitements est bien plus restreinte, comparée à leurs concurrents Européens

* On leur interdit l’utilisation de produits par ailleurs acceptés pour les cultures de fruits & légumes

* les solutions alternatives "Biocontrol"ne sont absolument pas au rendez-vous, pour le moment pas assez sûres, efficaces et compétitives

* les produits "phyto" français sont beaucoup plus chers que le strict équivalent Italien ou Espagnol

Nous connaissons la même situation. Un seul insecticide accepté dans la lutte contre le CRP, trois ou quatre, au moins, acceptés en Italie ou en Espagne.

Nous avons donc toutes les chances de constater bientôt que nos charançons survivants seront devenus résistants. Cette inégalité de traitement au niveau de l’Europe est intolérable.

Il n’y a pas réellement de solution alternative actuellement.

Concernant les prix des produits, c’est le grand écart. Tout le monde sait qu’un litre de Confidor vaut environ 45 € en Italie, chez nous : entre 80 et 120 € .

Contre le Paysandisia, le produit homologué (matière active Spinosad) le plus utilisé par les professionnels, meilleur prix chez nous 175 €, en Italie 100 €. Il y a quelques semaines nous avons pris l’initiative de déposer à l’ANSES une demande d’autorisation de commerce parallèle de ce produit, en provenance d’Italie. Conseillés par des professionnels, nous étions très confiants. Autorisation refusée sans plus d’explication que "les produits ne sont pas identiques", alors que les FDS Française et Italienne semblent identiques. Nous avons fait un recours..... mais quelle grave inégalité de traitement !!!

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)