Accueil > Partenaires*Pro > Autres > Les bons conseils font...

Les bons conseils font...

mardi 20 janvier 2015 - Rédaction SNP

Nos amis de la coopérative agricole de La Crau (83) devenue COOPAZUR ne sont pas dans le vrai lorsqu’ils se contentent de faire la promotion d’un seul produit les nématodes pour le charançon. En effet cet insecte est dit de quarantaine ce qui signifie que dès la détection d’un foyer la lutte est obligatoire et confiée à des spécialistes qui ont d’autres armes que celle-ci.

Certes, l’information des propriétaires sur les obligations dans la zone des 100M + 100M (voir portofolio) est défaillante. Les pouvoirs publics viennent enfin de l’admettre et nous aurons bientôt, selon nos sources, la suppression de cette logique, les communes étant considérées comme totalement ou partiellement infectées et à l’intérieur du périmètre d’infection le particulier n’aura aucune liberté.

Il en va différemment pour le papillon palmivore pour lequel il existe aussi d’autres stratégies comme l’utilisation du spinosad (Conserve) ou Beauveria Bassiana ( Ostrinil) (attention vente uniquement aux professionnels)

Portfolio

Derniers articles

23 octobre 2020, par Rédaction SNP

Compte rendu l’assemblée générale 12 et 18 oct 2020

Voici les résultats du vote de l’assemblée générale immatérielle des 12-18 octobre 2020.
qui a consacré :
– l’approbation du rapport financier l’exercice 2018 2019 et 2020
– l’approbation du rapport moral
– la décision du mise (...)

8 octobre 2020, par Rédaction SNP

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes...Cocorico 2

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes lève 300 millions d’euros
La startup française Ynsect annonce une levée de fond de plus de 300 millions d’euros, un montant qui sera utilisé pour son développement à l’international. (...)

Edito

Edito de janvier 2023

8 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
En septembre 2020 nous écrivions "Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. II s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines. Le site cessera ses publications dans le courant du quatrième trimestre. Nous continuons de (...)