Accueil > Partenaires*Pro > Autres > Les bons conseils font...

Les bons conseils font...

mardi 20 janvier 2015 - Rédaction SNP

Nos amis de la coopérative agricole de La Crau (83) devenue COOPAZUR ne sont pas dans le vrai lorsqu’ils se contentent de faire la promotion d’un seul produit les nématodes pour le charançon. En effet cet insecte est dit de quarantaine ce qui signifie que dès la détection d’un foyer la lutte est obligatoire et confiée à des spécialistes qui ont d’autres armes que celle-ci.

Certes, l’information des propriétaires sur les obligations dans la zone des 100M + 100M (voir portofolio) est défaillante. Les pouvoirs publics viennent enfin de l’admettre et nous aurons bientôt, selon nos sources, la suppression de cette logique, les communes étant considérées comme totalement ou partiellement infectées et à l’intérieur du périmètre d’infection le particulier n’aura aucune liberté.

Il en va différemment pour le papillon palmivore pour lequel il existe aussi d’autres stratégies comme l’utilisation du spinosad (Conserve) ou Beauveria Bassiana ( Ostrinil) (attention vente uniquement aux professionnels)

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)