Accueil > Partenaires*Pro > Autres > Les bons conseils font...

Les bons conseils font...

mardi 20 janvier 2015 - Rédaction SNP

Nos amis de la coopérative agricole de La Crau (83) devenue COOPAZUR ne sont pas dans le vrai lorsqu’ils se contentent de faire la promotion d’un seul produit les nématodes pour le charançon. En effet cet insecte est dit de quarantaine ce qui signifie que dès la détection d’un foyer la lutte est obligatoire et confiée à des spécialistes qui ont d’autres armes que celle-ci.

Certes, l’information des propriétaires sur les obligations dans la zone des 100M + 100M (voir portofolio) est défaillante. Les pouvoirs publics viennent enfin de l’admettre et nous aurons bientôt, selon nos sources, la suppression de cette logique, les communes étant considérées comme totalement ou partiellement infectées et à l’intérieur du périmètre d’infection le particulier n’aura aucune liberté.

Il en va différemment pour le papillon palmivore pour lequel il existe aussi d’autres stratégies comme l’utilisation du spinosad (Conserve) ou Beauveria Bassiana ( Ostrinil) (attention vente uniquement aux professionnels)

Portfolio

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)