Accueil > Documentation > Bio pesticides > Les bio pesticides injectés

Les bio pesticides injectés

vendredi 8 mars 2019 - Rédaction SNP

 https://www.goodfruit.com/new-pesticide-application-method-a-shot-in-the-bark/

Nous sommes ici en face de la psylle de la poire.

L’article illustre bien les avantages de l’injection dans la protection UV le grand ennemi des bio pesticides et la rémanence. Les produits utilisés : 

« Agri-Mek (abamectin), which has been labeled for pear psylla control for many decades, and AzaSol (azadirachtin), a biopesticide based on neem extracts ».

«  expanded their trial to include the organic biopesticide Venerate (Burkholderia spp. strain A396) and the new pre-mix insecticide Cormoran (novaluron and acetamiprid).

That means at least two biopesticides — both AzaSol and Venerate — provided significant protection against pear psylla, and by using trunk-injection once instead of foliar sprays twice, growers could potentially get the same result with half the amount of product, he said.

Ces produits n’ont aucune AMM pour CRP ou PA. Ils sont généralement autorisés pour d’autres usages. Il faudrait convaincre les détenteurs de SA de déposer des autorisations d’experimentation ADE particulièrement en curatif. On pense aux interventions suite à une détection très précoce ( DSI).

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

IPM (Integrated pest management) : quèsaco ?

Ce post pour montrer l’ampleur de la littérature sur le charançon rouge et son Integrated Pest Management ( Plan de lutte intégrée). Bien que tous ces articles soient quasi obligatoirement en anglais les auteurs ne le sont (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)