Accueil > Documentation > Bio pesticides > Les bio pesticides injectés

Les bio pesticides injectés

vendredi 8 mars 2019 - Rédaction SNP

 https://www.goodfruit.com/new-pesticide-application-method-a-shot-in-the-bark/

Nous sommes ici en face de la psylle de la poire.

L’article illustre bien les avantages de l’injection dans la protection UV le grand ennemi des bio pesticides et la rémanence. Les produits utilisés : 

« Agri-Mek (abamectin), which has been labeled for pear psylla control for many decades, and AzaSol (azadirachtin), a biopesticide based on neem extracts ».

«  expanded their trial to include the organic biopesticide Venerate (Burkholderia spp. strain A396) and the new pre-mix insecticide Cormoran (novaluron and acetamiprid).

That means at least two biopesticides — both AzaSol and Venerate — provided significant protection against pear psylla, and by using trunk-injection once instead of foliar sprays twice, growers could potentially get the same result with half the amount of product, he said.

Ces produits n’ont aucune AMM pour CRP ou PA. Ils sont généralement autorisés pour d’autres usages. Il faudrait convaincre les détenteurs de SA de déposer des autorisations d’experimentation ADE particulièrement en curatif. On pense aux interventions suite à une détection très précoce ( DSI).

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)