Accueil > Documentation > Suivi des traitements > les beaux jours arrivent..... danger mais quelques satisfactions

les beaux jours arrivent..... danger mais quelques satisfactions

mercredi 14 mars 2012 - Rédaction SNP

Alors qu’après ce long hiver nous désespérions de voir repartir nos
palmiers si difficilement assainis. Beaucoup d’entre nous et j’en suis
pensaient que c’était trop tard et bien non.....Il faut traiter, être
attentifs au risque de ré-infestation, mais quelle joie pour le propriétaire.

Nous aimerions beaucoup avoir des retour d’expériences par nos membres pour savoir les sujets qui ont été sauvés et ceux qui ne l’ont pas été et s’inquiéter du sort de ces derniers qui ne doivent pas constituer un danger pour les autres.

 Nous avons mis en place un groupe de travail sur les abattages et le problème des déchets. Nous essayons d’obtenir des propositions de prix moins fantaisistes et surtout des assurances sur la traçabilité des stipes morts. Nous avons besoin de candidats pour ce groupe de travail.

Portfolio

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)