Accueil > Documentation > Suivi des traitements > les beaux jours arrivent..... danger mais quelques satisfactions

les beaux jours arrivent..... danger mais quelques satisfactions

mercredi 14 mars 2012 - Rédaction SNP

Alors qu’après ce long hiver nous désespérions de voir repartir nos
palmiers si difficilement assainis. Beaucoup d’entre nous et j’en suis
pensaient que c’était trop tard et bien non.....Il faut traiter, être
attentifs au risque de ré-infestation, mais quelle joie pour le propriétaire.

Nous aimerions beaucoup avoir des retour d’expériences par nos membres pour savoir les sujets qui ont été sauvés et ceux qui ne l’ont pas été et s’inquiéter du sort de ces derniers qui ne doivent pas constituer un danger pour les autres.

 Nous avons mis en place un groupe de travail sur les abattages et le problème des déchets. Nous essayons d’obtenir des propositions de prix moins fantaisistes et surtout des assurances sur la traçabilité des stipes morts. Nous avons besoin de candidats pour ce groupe de travail.

Portfolio

Derniers articles

18 octobre, par Rédaction SNP

Attention à la dérive réglementaire.....

deux illustrations récentes......
* liste des produits biocides
Le Premier ministre précise la liste des produits biocides qui ne peuvent pas être vendus en libre service à des utilisateurs non porfessionnels
Le (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)