Accueil > L’association > Nos missions > Les ateliers d’Été de SNP

Les ateliers d’Été de SNP

samedi 11 octobre 2014 - Rédaction SNP



Inscrivez vous vite

au dernier atelier du 15/10


 



Inscription préalable


lieu : Clos des améniers 226 chemin du pélican Toulon Cap brun ( dom. Pdt et siége de SNP)


Réservé aux adhérents ou nouveaux adhérents
Durée :
de 17H à 19H


Composition : une vingtaine de participants ( présence d’un commercial de distributeur )


Contenu identique


* présentation ppt de la plaquette " mieux les connaître" (dont un exemplaire sera offert à chaque participant)


 * tour de table de la stratégie de lutte de chaque participant


* présentation et fonctionnement de l’équipement Palm Protect system équipant le "clos des améniers")


* présentation des piéges "chinois" proposés à la vente pour 25€, stratégie de piégeage


* exposé sur les perspectives de moyens de lutte ( la nouvelle stratégie 3 le Revive)


* les projets de SNP 



******




— >

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)