Accueil > Documentation > Les molécules de synthèse > Le rouleau compresseur de la désinformation scientifique.....

Le rouleau compresseur de la désinformation scientifique.....

mardi 28 juin 2016 - Rédaction SNP

Dernière minute.....La Commission européenne a annoncé mercredi la prolongation, pour une période de 18 mois maximum, de l’autorisation dans l’UE du glyphosate. en pièce jointe un article de Rémi Barroux ( que nous connaissons puisqu’il est l’auteur d’un article du MONDE sur le palmier dans lequel notre association figure :http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1231

Dans un communiqué, l’exécutif européen a expliqué avoir "décidé de prolonger l’autorisation du glyphosate pour une période limitée, jusqu’à ce que l’Agence européenne des produits chimiques publie son avis, au plus tard à la fin de 2017". la leçon : la France qui avait pris une position trop idéologique est déjugée, tout n’est pas dans la posture et la communication. Dernière minute : la révélation des commentaires de l’ANSES NÉONICOTINOÏDES : L’ANSES A MENTIONNÉ UNE ABSENCE DE RISQUES DANS SES COMMENTAIRES ENVOYÉS À L’EFSA ! 

Source : AFIS http://www.contrepoints.org/2016/06/29/258584-guerre-de-greenpeace-contre-glyphosate Source : cette lettre professionnelle extrêmement bien documentée. http://www.agriculture-nt.com/abonnements/

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pourquoi-segolene-royal-vole-au-secours-des-abeilles_1502263.html

 

Il faut vite lire cet article concentraté de poncifs, car la vidéo est un modèle du genre en désinformation scientifique. La journaliste qui parle d’une certaine discorde entre les deux ministres ne manque pas d’aplomb. MDR c’est la guerre totale...... Pauvre Stéphane le Foll, qui a résisté au charme puissant et élégant de sa consœur, est dos au mur contre la rhétorique du "plus c’est gros plus ça passe"..

 Si vous voulez une information de qualité, nous vous invitons à visiter le site de l’AFIS association française pour l’information scientifique http://www.pseudo-sciences.org  ; et à vous abonner à leur revue, puissant antidote à la terrible maladie de la langue de bois.

 Nous, nous voulons conserver pour l’instant le Confidor néo-nicotinoïde qui est notre unique insecticide. Si notre Ministre veut faire dans le biopesticide qu’elle autorise l’azadirachtine ( extrait de l’huile de neem) en application dans la plupart des pays d’Europe mais qui fait l’objet de sourdes accusations ( si l’on peut s’exprimer ainsi !) de perturbateurs endocriniens. Un texte européen ( prochain post) vient de sortir et il fait déjà l’objet de vives controverses. Nous n’avons bien évidemment, aucune opinion sérieuse scientifique sur le sujet sauf à constater de l’extérieur, que les multinationales n’ont aucun intérêt à voir arriver sur le marché l’insecticide du pauvre....

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseille...

Source Lien horticole N° 314
En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)