Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Le retour des bio-pesticides

Le retour des bio-pesticides

dimanche 22 juin 2014 - Rédaction SNP

La connaissance et le respect de notre réglementation n’interdit pas de réfléchir et de s’informer sur les pratiques d’autres pays.

* L’huile de Neem est un pesticide biologique . Cette huile âcre et amère agit essentiellement comme un répulsif, mais peut aussi détruire différentes espèces de larves d’insectes. Elle n’est pas toxique pour les humains et les abeilles, mais peut être légèrement toxique pour les chats et les chiens. Jusqu’à une date récente malgré une autorisation dans 15 pays http://www.omri.org/ , la France opposait un refus total à la commercialisation de cette huile.

Les choses évoluent enfin, http://www.forumphyto.fr/2014/06/20/arboriculture-lhuile-de-neem-tres-provisoirement-autorisee-sur-puceron-cendre-du-pommier/

Le député varois Philippe VITEL, qui soutient notre action, vient de poser à l’assemblée cette pertinente question. http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-56681QE.htm  ; Nous sommes clairement friands de la réponse du ministre.

Mais, à lecture des documentations il faut être conscient que ce produit présente un certain nombre de désavantages au niveau des perturbateurs endocriniens. Il y a peut être des solutions autour de l’endothérapie qui protège la molécule par ailleurs extrêmement sensible aux UV qui plombe la rémanence et aussi en aérien par le système de projection de Palm Protect Systèm qui permet des applications à une très confortable distance.

* Le Bacillus thuringiensis, aussi appelé BT, est un insecticide microbien — une bactérie qui paralyse le système digestif de nombreuses espèces indésirables. Le BT est potentiellement l’arme la plus importante du jardinier biologique quand il s’agit d’insecticides : il existe différentes variétés de la bactérie qui peuvent être modifiées par bio-ingénierie afin d’attaquer uniquement certaines espèces, et il n’y a aucun effet à long terme sur la santé des autres espèces qui ne sont pas visées

Le quatrième article de notre scientifique rédactrice Sophie Bourguet sera consacré à ces questions..... you stay in touch !

Derniers articles

18 avril, par Rédaction SNP

Question de la sénatrice Dominique Estrosi Sassone

Lutte contre les espèces invasives d’insectes et bactéries sur la végétation méditerranéenne
Question soumise le 21 février 2019
Mme Dominique Estrosi Sassone attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de (...)

17 avril, par Rédaction SNP

Le piégeage et les e-pièges

N’oubliez pas, vous passez à une autre langue n’importe laquelle et vous revenez au français
Development of Automated Devices for the Monitoring of Insect Pests
Andrea Sciarretta*, Pasquale Calabrese
Department of (...)

17 avril, par Rédaction SNP

L’appel à projets de la région Sud (ex PACA)

la Région Sud vient de refondre totalement son site. Ell nous en a informé. Nous en avons profité pour voir quelle place elle avait réservé à la lutte contre les ravageurs de palmiers(portofolio) L’appel à projets "adopt’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)