Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Le retour des bio-pesticides

Le retour des bio-pesticides

dimanche 22 juin 2014 - Rédaction SNP

La connaissance et le respect de notre réglementation n’interdit pas de réfléchir et de s’informer sur les pratiques d’autres pays.

* L’huile de Neem est un pesticide biologique . Cette huile âcre et amère agit essentiellement comme un répulsif, mais peut aussi détruire différentes espèces de larves d’insectes. Elle n’est pas toxique pour les humains et les abeilles, mais peut être légèrement toxique pour les chats et les chiens. Jusqu’à une date récente malgré une autorisation dans 15 pays http://www.omri.org/ , la France opposait un refus total à la commercialisation de cette huile.

Les choses évoluent enfin, http://www.forumphyto.fr/2014/06/20/arboriculture-lhuile-de-neem-tres-provisoirement-autorisee-sur-puceron-cendre-du-pommier/

Le député varois Philippe VITEL, qui soutient notre action, vient de poser à l’assemblée cette pertinente question. http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-56681QE.htm  ; Nous sommes clairement friands de la réponse du ministre.

Mais, à lecture des documentations il faut être conscient que ce produit présente un certain nombre de désavantages au niveau des perturbateurs endocriniens. Il y a peut être des solutions autour de l’endothérapie qui protège la molécule par ailleurs extrêmement sensible aux UV qui plombe la rémanence et aussi en aérien par le système de projection de Palm Protect Systèm qui permet des applications à une très confortable distance.

* Le Bacillus thuringiensis, aussi appelé BT, est un insecticide microbien — une bactérie qui paralyse le système digestif de nombreuses espèces indésirables. Le BT est potentiellement l’arme la plus importante du jardinier biologique quand il s’agit d’insecticides : il existe différentes variétés de la bactérie qui peuvent être modifiées par bio-ingénierie afin d’attaquer uniquement certaines espèces, et il n’y a aucun effet à long terme sur la santé des autres espèces qui ne sont pas visées

Le quatrième article de notre scientifique rédactrice Sophie Bourguet sera consacré à ces questions..... you stay in touch !

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseille...

En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et recommandations de surveillance.
En été, (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)