Accueil > Revue De Presse > Le plan qui fait trembler les revues scientifiques

Le plan qui fait trembler les revues scientifiques

lundi 1er octobre 2018 - Rédaction SNP

 Nous avons toujours été désagréablement surpris par le coût d’accès aux connaissances scientifiques. Pour les amateurs que nous sommes cela nous interdit de suivre le sens général de l’évolution des connaissances dans les domaines qui nous préoccupent et ainsi de peser sur les décideurs politiques. Voilà donc une bonne nouvelle...

Les agences de financement européennes ont annoncé un plan S qui vise à contraindre les chercheurs de publier dans des journaux en « open access ».

LE MONDE | 16.09.2018 Par David Larousserie

extraits

Vie des labos. Onze agences de financement européennes, baptisées cOAlition S, ont annoncé le 4 septembre un « Plan S », dont l’objectif est de changer radicalement les règles de publication des travaux scientifiques qu’elles financent. Après le 1er janvier 2020, les résultats d’équipes soutenues notamment par l’Agence nationale de la recherche en France (ANR) et le Conseil européen de la recherche (ERC) devront ainsi être publiés dans des journaux en open access, c’est-à-dire en lecture gratuite.

Ce modèle s’oppose à celui des revues par abonnement, pour lesquelles la lecture est payante (et la publication gratuite). Il existe aussi un système « hybride », dans lequel le journal est payant mais certains articles sont gratuits 

Marc Schiltz, président de Science Europe, l’association qui fédère la plupart des agences de financement européennes, à l’origine du Plan S, explique : « L’accès libre à la connaissance pour tous est fondamental. Nous voulons que la transition vers l’open access, dont on parle depuis quinze ans, devienne une réalité. »

Sans surprise, les grands éditeurs des revues scientifiques ont déjà protesté.

Derniers articles

18 octobre, par Rédaction SNP

Attention à la dérive réglementaire.....

deux illustrations récentes......
* liste des produits biocides
Le Premier ministre précise la liste des produits biocides qui ne peuvent pas être vendus en libre service à des utilisateurs non porfessionnels
Le (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)