Accueil > Progression des infestations > Le péril jaune....

Le péril jaune....

dimanche 25 février 2018 - CASTELLANA Robert, Rédaction SNP

Après le charançon rouge (importé d’Asie) et le papillon palmivore (venu d’Amérique latine), voici le "ravageur jaune" en provenance d’Afrique. Il s’agit de la bactérie Candidatus Phytoplasma palmae (en anglais : lethal yellowing of coconut). Elle provient elle aussi d’importations incontrôlées et ne frappe pour le moment que les USA. Elle sera toutefois dès demain en Europe si on ne se mobilise pas pour mettre fin au commerce des palmiers. Les contrôles phytosanitaires ne sont pas en mesure en effet de détecter les menaces liées à ces importations.
 pour en savoir plus : https://www.cabi.org/isc/datasheet/38647

 

Portfolio

Derniers articles

14 juin, par Rédaction SNP

Le CRP s’attaque aux rapports législatifs.....!!

http://www.assemblee-nationale.fr/15/rapports/r1055-a5.asp
dont.....
« L’action 1 Prévention et gestion des risques inhérents à la production végétale,
Cette action, dotée de 25,4 millions d’euros, a consommé 27,3 millions (...)

12 juin, par Rédaction SNP

Struggle for life, merci de le dire....

Les Cahiers du Fleurissement sont le seul magazine professionnel qui présente des conseils pratiques, simples et concrets en matière d’aménagement du cadre de vie et de fleurissement.
Merci à Martine MEUNIER Directeur des (...)

12 juin, par Rédaction SNP

Porquerolles Miramar saison 2 !

PALMIERS EN DANGER. UN PARTENARIAT "PARC NATIONAL-MÉCÈNES PRIVÉS" POUR LES SAUVER.
( gazette mensuelle de Porquerolles)
L’urgence était là de sauver la palmeraie du bassin du Miramar car le Parc avait déjà abattu 8 sujets (...)

Edito

Edito de mai 2018

5 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans conteste, ce mois a été dominé par la lettre reçue du secrétaire d’État auprès du premier ministre Christophe CASTANER. Nous avions réussi à l’approcher car aux élections régionales de 95 interrogé par SNP il avait manifesté un intérêt personnel pour la sauvegarde des palmiers. Nous ne l’avions pas oublié et lui non plus.
Par ce courrier reconnaissant à votre association le rôle d’un sachant à (...)