Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Le péril jaune....

Le péril jaune....

dimanche 25 février 2018 - CASTELLANA Robert, Rédaction SNP

Après le charançon rouge (importé d’Asie) et le papillon palmivore (venu d’Amérique latine), voici le "ravageur jaune" en provenance d’Afrique. Il s’agit de la bactérie Candidatus Phytoplasma palmae (en anglais : lethal yellowing of coconut). Elle provient elle aussi d’importations incontrôlées et ne frappe pour le moment que les USA. Elle sera toutefois dès demain en Europe si on ne se mobilise pas pour mettre fin au commerce des palmiers. Les contrôles phytosanitaires ne sont pas en mesure en effet de détecter les menaces liées à ces importations.
 pour en savoir plus : https://www.cabi.org/isc/datasheet/38647

 

Portfolio

Derniers articles

14 octobre, par Rédaction SNP

Concours Nikon’s microscopic photo : Le CRP à l’honneur

En l’honneur de la beauté et de l’importance scientifique des photos au microscope, le concours Nikon Small World rassemble chaque année les meilleures images et récompense les 20 meilleures œuvres.
Cette année marque le 44e (...)

8 octobre, par Rédaction SNP

Conférence SNP : restitution

Notre conférence du 28 septembre a finalement pu se tenir dans la salle des mariages (de bon augure peut-être ?) de la mairie de la Farlede où nous avons été accueillis royalement par le Maire, le docteur Raymond ABRINES et (...)

8 octobre, par Rédaction SNP

La panne d’inspiration ?

C’est vrai, l’acronyme est le grand souci des communicants. CAVEM, ARECAP pas facile d’en faire un titre pour décrire une action ou une ambition.
Fallait-il pour autant nous piquer notre nom alors même que SNP a vu le (...)

Edito

Edito de septembre 2018

14 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avions prévu de terminer ce mois de septembre par une réunion de professionnels et de collectivités pour faire un point complet réglementaire et technique sur les ravageurs de palmiers. Les gendarmes du golf hôtel à Hyères avaient accepté de nous recevoir car ils sont très investis dans la défense de leur patrimoine palmiers et ils accueillent depuis des années les formations Art. 15 de la chambre (...)