Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Le père noël européen mais pour qui et pourquoi ?

Le père noël européen mais pour qui et pourquoi ?

mardi 24 décembre 2013 - Rédaction SNP

Journal officiel de la communauté
 Décision d’exécution de la commission
du 18 décembre 2013

concernant une participation financière de l’Union pour l’année 2013 à la couverture des dépenses supportées par l’Allemagne, l’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Portugal aux fins de la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux ou aux produits végétaux.

On y apprend : Total des financements : 7 713 355 € France 190 492,52 € ( seul pays à avoir demandé des fonds pour le CRP ) période octobre 2012 septembre 2013. Bénéficiaire ( selon nos informations) le Copil Azuréen *. Cette information est à rapprocher de celle recueillie en 2012 à savoir l’obtention par le Copil azuréen pour lutte contre CRP en 2009, 2010 2011 de fonds de européens pour 186 930 €. sur un total de participation financière européenne pour les nuisibles en général de 7 342 161 euros.

 Plusieurs enseignements :

* On ne change pas une équipe qui gagne.... La zone d’intervention du Copil azuréen* aurait donc touché # 400 000 € alors même qu’elle était à l’époque peu infestée. Malheureusement nous en sommes loin aujourd’hui. Il n’y a pas information disponible sur l’utilisation de ces fonds sur le site de la ville de Nice.

Des limites de la transparence....

* le Var pourtant touché avant les Alpes-Maritimes était totalement sinistré dès 2012-2013, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées orientales n’ont obtenu aucun financement. Mais l’avaient-ils seulement demandé ? 

Des limites de la décentralisation et du rôle de l’administration d’État.....

 Nous allons chercher à joindre la responsable des financements européens au ministère de l’agriculture pour vérifier notre analyse et tenter d’en savoir davantage, les procédures restant très centralisées. ll s’agit surtout de clarifier les circuits pour que les futurs copils régionaux obtiennent rapidement de moyens financiers nouveaux.

* Groupement de 30 communes volontaires sous égide de la ville de Nice, peu communicant, pas de site Internet spécifique, président Benoit Kandel "ex premier adjoint" privé depuis août 2013 de toutes ses délégations, en dissidence publique avec le maire de Nice, Christian Estrosi .........

 

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

IPM (Integrated pest management) : quèsaco ?

Ce post pour montrer l’ampleur de la littérature sur le charançon rouge et son Integrated Pest Management ( Plan de lutte intégrée). Bien que tous ces articles soient quasi obligatoirement en anglais les auteurs ne le sont (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)