Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Le père noël européen mais pour qui et pourquoi ?

Le père noël européen mais pour qui et pourquoi ?

mardi 24 décembre 2013 - Rédaction SNP

Journal officiel de la communauté
 Décision d’exécution de la commission
du 18 décembre 2013

concernant une participation financière de l’Union pour l’année 2013 à la couverture des dépenses supportées par l’Allemagne, l’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Portugal aux fins de la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux ou aux produits végétaux.

On y apprend : Total des financements : 7 713 355 € France 190 492,52 € ( seul pays à avoir demandé des fonds pour le CRP ) période octobre 2012 septembre 2013. Bénéficiaire ( selon nos informations) le Copil Azuréen *. Cette information est à rapprocher de celle recueillie en 2012 à savoir l’obtention par le Copil azuréen pour lutte contre CRP en 2009, 2010 2011 de fonds de européens pour 186 930 €. sur un total de participation financière européenne pour les nuisibles en général de 7 342 161 euros.

 Plusieurs enseignements :

* On ne change pas une équipe qui gagne.... La zone d’intervention du Copil azuréen* aurait donc touché # 400 000 € alors même qu’elle était à l’époque peu infestée. Malheureusement nous en sommes loin aujourd’hui. Il n’y a pas information disponible sur l’utilisation de ces fonds sur le site de la ville de Nice.

Des limites de la transparence....

* le Var pourtant touché avant les Alpes-Maritimes était totalement sinistré dès 2012-2013, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées orientales n’ont obtenu aucun financement. Mais l’avaient-ils seulement demandé ? 

Des limites de la décentralisation et du rôle de l’administration d’État.....

 Nous allons chercher à joindre la responsable des financements européens au ministère de l’agriculture pour vérifier notre analyse et tenter d’en savoir davantage, les procédures restant très centralisées. ll s’agit surtout de clarifier les circuits pour que les futurs copils régionaux obtiennent rapidement de moyens financiers nouveaux.

* Groupement de 30 communes volontaires sous égide de la ville de Nice, peu communicant, pas de site Internet spécifique, président Benoit Kandel "ex premier adjoint" privé depuis août 2013 de toutes ses délégations, en dissidence publique avec le maire de Nice, Christian Estrosi .........

 

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseil...

En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et recommandations de surveillance.
En été, (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)