Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Le miel de la discorde.....

Le miel de la discorde.....

vendredi 8 juin 2018 - Rédaction SNP

le 20 mai c’était la journée des abeilles, l’occasion de vous livrer deux chroniques en totale opposition. Mais oû est la science dans ces combats..... à vous d’en juger. mais cela perturbe gravement les stratégies de lutte.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/28/97002-20170628FILWWW00250-abeilles-les-ventes-d-insecticides-neonicotinoides-en-hausse-de-2013-a-2015.php

https://www.mediaterre.org/france/actu,20170105143647.html

 

 Autre contribution :

Campagne et Environnement Par Eloi Pailloux - Publié le 07/06/2018

Néonicotinoïdes : pas d’alternatives pour certains usages (Anses)

Quelles conséquences pour l’agriculture et l’environnement en cas d’arrêt des néonicotinoïdes ? C’est la question à laquelle répond l’Anses, le 30 mai. Verdict : pour certains usages, les alternatives satisfaisantes font défaut. Cette analyse doit permettre d’établir des dérogations à l’interdiction de ces insecticides en septembre 2018.


Ces documents doivent aider les pouvoirs publics à déterminer les éventuelles dérogations à l’interdiction des néonicotinoïdes, à partir de septembre 2018. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mis en ligne, le 30 mai, son évaluation finale mettant en balance les risques et les bénéfices des insecticides néonicotinoïdes et de leurs alternatives chimiques et non chimiques.
Des alternatives pour une majorité d’usages, mais…

Pour une majorité des 130 usages étudiés, des alternatives, chimiques et non chimiques, suffisamment efficaces et opérationnelles, ont pu être identifiées. Mais pour certains usages sur maïs, betterave et céréales à paille, notamment, l’Anses signale qu’il n’existe pas d’alternatives, ou alors reposant uniquement sur des solutions chimiques présentant la même substance active ou appartenant à la même famille.

L’Anses rappelle l’intérêt de l’approche de lutte intégrée : observation des bioagresseurs et mise en œuvre d’un ensemble de méthodes de lutte non chimiques avant toute application d’un pesticide de synthèse. Et émet une recommandation de bon sens : « Accélérer la mise à disposition de méthodes efficaces et respectueuses de l’Homme et de l’environnement pour la protection et la conduite des cultures. »

Dans le rapport ANSES les arbres et les arbustes d’ornement, a fortiori les palmiers, n’ont pas été pris en compte. D’ailleurs p. 3 du tome 1 il est écrit que, pour la lutte contre les coléoptères pour arbres et arbustes, il n’y a aucune alternative à base de néonicotinoïdes qu’elle soit chimique ou non chimique.

Gageons que ça devrait peut-être suffire à l’obtention de la dérogation.

Derniers articles

9 novembre 2020, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre 2020, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre 2020, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre 2020, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)