Accueil > Documentation > L’olfactif > le faux poivrier

le faux poivrier

vendredi 19 mai 2017 - Rédaction SNP

Notre ami Bertrand Duval, créateur de l’extraordinaire application Smartphone PALMWORLD (IOS) , désormais installé au Portugal nous écrit ceci "

J’ai d’ailleurs très peu d’insectes malgré le fait d’être au coeur d’un parc naturel protégé, peut être est ce du à une pratique agricole ancienne que j’ai découvert ici : les portugais plantent des poivriers sauvages au pied des oliviers pour éloigner les nuisibles, c’est un insecticide naturel , et il y a une centaine de de poivriers sur mon terrain qui semble t’il font leur office. Bref, l’avenir me dira , mais si cela pouvait être une solution , je vais bientôt placer des pièges à Charançon pour vérifier ça….

 Nous devrions tous dès demain planter des faux poivriers chez nous en les protégeant l’hiver car il est très sensible aux gels. Nous en avons parlé avec E Tabone l’INRA Sophia qui a dans ses cartons un projet d’étude justement sur les répulsifs naturels. D’autant plus intéressant que leur mise en œuvre ne demandera aucune autorisation. Cette technique est parfaitement complémentaire du piégeage installé en périphérie des palmeraies à protéger.

Poivrier du Sichuan
Zanthoxylum pipéritum
Faux poivrier

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)