Accueil > Partenaires*Pro > ANSES > Le e-phy nouveau est arrivé

Le e-phy nouveau est arrivé

mardi 8 mars 2016 - Rédaction SNP

Ce n’est pas sans une certaine nostalgie que nous abandonnons le très désuet dans la forme e-phy agriculture.gouv qui devenait franchement collector....

https://ephy.anses.fr/

L’ANSES a donc très opportunément repris plusieurs bases de données précédemment gérées par le ministère de l’agriculture et en particulier la fameuse historique e-phy.

 On trouve désormais tous les produits phytopharmaceutiques, les mélanges, les adjuvants, les matières fertilisantes de support de culture MFSC, les produits mixtes, les sociétés mais également les permis de commerce parallèle.

Le site va bientôt aussi inclure les produits biocides pour lesquelles l’ANSES est désormais compétente pour délivrer l’autorisation de mise sur le marché.

 Bref tout ça va dans le bon sens....... nous joignons un Quick Start. Le site vient à peine de démarrer et petit à petit il corrigera quelques erreurs de jeunesse à la lumière des observations des utilisateurs. l’homme de la situation Julien Vigneron (Anses Dep. Informatique) et oui difficile de faire mieux...Le e-phy nouveau est arrivé .

 

Portfolio

Derniers articles

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)