Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > le CRP en Tunisie : nul n’est prophète en son pays ?

le CRP en Tunisie : nul n’est prophète en son pays ?

lundi 11 juin 2012 - Rédaction SNP

Bonjour,
voici un petit article relatif au CRP, paru dans la presse Tunisienne le 08.06.2012. comptant sur la sensibilisation des citoyens qui représente une maille primordiale pour mener le combat contre ce fléau. ici, presque tous les concernés sont convaincu par l’utilisation de la technique endothérapie entant que recours d’urgence pour réussir l’éraducation du ravageur. au cour de son séjour en TN, Michel
( FERRY ndlr) nous a aidé énormément à mettre en place cette fameuse technique.

Cordialement, Hamda CHEBBI

Il faut noter l’ampleur de la mobilisation ( communauté scientifique, ministère, gouvernorat, association de particuliers....) le caractère systématique de la campagne d’éradication et de prévention (assainissement, endothérapie, piégeage, réseau d’observation maillage fin ) la molécule utilisée en endothérapie est l’EMAB . Nous sommes très fiers de partager avec la Tunisie le même conseil scientifique. Merci encore à Hamda CHEBBI de nous faire partager son expérience, en attendant un jumelage de l’association de Carthage avec la nôtre .....(?).

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)