Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Le Conseil Régional ....aussi

Le Conseil Régional ....aussi

samedi 25 mai 2013 - Rédaction SNP

 La conscience politique du charançon est extrêmement faible....

Depuis un an nous tentions d’attirer l’attention du Conseil Régional sur la gravité de situation. C’est fait, grâce au conseiller régional de Saint-Raphaël Charles Laugier qui a saisi la vice-présidente en charge de l’agriculture de la forêt et de la mer, Mireille Periano.

Se trouvent ainsi complétées nos approches des élus Gaston Franco, Jean-Pierre Giran, Josette Pons et Jean-Sébastien Vialatte. qui se sont tous les quatre résolument impliqués. Qu’ils en soient particulièrement remerciés par les amoureux des palmiers. Nous serons très attentifs à la réponse qui sera donnée à leurs interrogations et à leurs propositions au Ministère de l’agriculture.

Portfolio

Derniers articles

23 octobre 2020, par Rédaction SNP

Compte rendu l’assemblée générale 12 et 18 oct 2020

Voici les résultats du vote de l’assemblée générale immatérielle des 12-18 octobre 2020.
qui a consacré :
– l’approbation du rapport financier l’exercice 2018 2019 et 2020
– l’approbation du rapport moral
– la décision du mise (...)

8 octobre 2020, par Rédaction SNP

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes...Cocorico 2

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes lève 300 millions d’euros
La startup française Ynsect annonce une levée de fond de plus de 300 millions d’euros, un montant qui sera utilisé pour son développement à l’international. (...)

Edito

Edito de janvier 2023

8 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
En septembre 2020 nous écrivions "Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. II s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines. Le site cessera ses publications dans le courant du quatrième trimestre. Nous continuons de (...)