Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Le Conseil Régional ....aussi

Le Conseil Régional ....aussi

samedi 25 mai 2013 - Rédaction SNP

 La conscience politique du charançon est extrêmement faible....

Depuis un an nous tentions d’attirer l’attention du Conseil Régional sur la gravité de situation. C’est fait, grâce au conseiller régional de Saint-Raphaël Charles Laugier qui a saisi la vice-présidente en charge de l’agriculture de la forêt et de la mer, Mireille Periano.

Se trouvent ainsi complétées nos approches des élus Gaston Franco, Jean-Pierre Giran, Josette Pons et Jean-Sébastien Vialatte. qui se sont tous les quatre résolument impliqués. Qu’ils en soient particulièrement remerciés par les amoureux des palmiers. Nous serons très attentifs à la réponse qui sera donnée à leurs interrogations et à leurs propositions au Ministère de l’agriculture.

Portfolio

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)