Accueil > Réglementation > Evolution Réglementaire > Le communiqué de presse M2 ILS

Le communiqué de presse M2 ILS

jeudi 20 juin 2019 - Rédaction SNP

 M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les préconisations de l’ANSES. Ils mettent en avant le soutien des collectivités locales mais pour autant il ne faut pas oublier l’implication première des deux FREDON Corse et Côte d’Azur mais également celle de SNP qui est en première ligne sur ce dossier depuis quatre ans. ( stupide peur du conflit d’intérêts ? ).

 Autre observation : ils présentent le piège Pitfall ; nous avons la faiblesse de penser que notre piège MFT lui est supérieur surtout quand il est associé à quelques pièges PICUSAN. La FREDON Corse a expérimenté avec succès notre MFT qui est maintenant adopté par la ville d’Ajaccio et bientôt d’autres communes de l’île de beauté.

Derniers articles

25 février, par Rédaction SNP

L’impossible "en même temps......"

Ce n’est pas sans amertume que nous lisons cette dépêche en anglais (tiens pourquoi) qui nous informe des "regrets" du directeur général de l’ANSES du retrait de l’imidaclopride "an effective product to combat the red palm (...)

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)