Accueil > Documentation > Endophytes > le champignon Beauveria Bassiana endophyte

le champignon Beauveria Bassiana endophyte

vendredi 26 mai 2017 - Rédaction SNP

https://academic.oup.com/jinsectscience/article-lookup/doi/10.1093/jisesa/iex024

 cet article concerne le lutte contre les sauterelles. mots-clés

Les endophytes : organismes (bactéries ou champignons en général) qui accomplissent tout ou partie de leur cycle de vie à l’intérieur d’une plante, de manière symbiotique (endosymbiote), c’est-à-dire avec un bénéfice mutuel pour les deux organismes ou sans conséquences négatives pour la plante.

Apparemment il semble prouver l’incidence négative du BB sur le taux de consommation quotidienne, la fécondité et la préférence alimentaire du ravageur. Mais attention aussi, "d’autres études soient nécessaires pour évaluer si B. bassiana comme endophyte dans les plantes de maïs produit des substances toxiques qui peuvent affecter les humains, cela semble être un outil intéressant qui pourrait être considéré comme un contrôle de cette espèce de ravageur."

Il est vrai que nous ne consommons pas nos cœurs de Phœnix. Le BB , on va certainement en parler beaucoup dans les temps prochains. Il a toujours été une voie de recherche intéressante dans la lutte contre les ravageurs de végétaux, avec cependant des questions pendantes :

- souches endémiques ou pas endémiques ?

- dangers pour entomofaune en cas d’utilisation massive résultant de l’impossibilité d’implanter durablement BB compte tenu des conditions climatiques

- rémanence nécessité de trouver un support inclusif le protégeant de l’action du vent et de la pluie

- méthodes de mise en œuvre

- last but not the least...... le prix

 

 

 

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)