Accueil > Revue De Presse > La tentation euthanasique ......

La tentation euthanasique ......

jeudi 23 janvier 2014 - Rédaction SNP

Var matin du 18 janvier. Article sans grand intérêt se contentant de décrire une situation comme un banal fait divers. La disparition du plus vieux phoenix de la Seyne-sur-Mer. Aucune analyse de la situation il fallait pourtant dire :

* Que n’importe quel élagueur sait qu’il faut encapuchonner les couronnes infectées : on voit sur la photo le résultat de cet oubli

* que ce palmier était mal entretenu alors que notre préconisation numéro 1 est stipe (et non"corps" ) impeccable en toutes situations.

* Que La Seyne est dans la zone d’expérimentation de l’endothérapie Bayer ( mars 2012), que la mairie n’a pas choisi de pratiquer. Une application facultative qui montre ici toutes ses funestes limites... Même le doyen n’y a pas eu droit ce qui l’aurait pourtant sauvé.

* Que compte tenu du niveau d’infestation général en CRP tous les sujets doivent être traités en préventif. Ceux qui ne le sont pas sont condamnés. Il faut avoir le courage de le dire. Se contenter d’être attentif, de surcroît sur les palmiers mal entretenus est une grossière erreur.

* Que la circulaire de juillet 2010 décrit très précisément la procédure de traitement préventif qu’il faut appliquer à la lettre. Impérativement tous les 21 jours sauf vraies périodes d’hiver On peut opter pour une stratégie 100 % insecticide phytosanitaire le plus économique ou une stratégie mixte bio(nématodes) / phyto plus onéreuse et plus délicate à mettre en oeuvre. Un seul manquement et c’est l’attaque et la perspective d’un assaissement mécanique dont la réussite est affaire de spécialistes, de périodes de l’année, de localisation et du niveau de l’infection bref pronostic vital engagé .....! Encore beaucoup à apprendre dans cette discipline par une collaboration entre les praticiens et les scientifiques du végétal.

* Qu’a l’instar de ce qui se passe dans d’autres pays des professionnels varois ont proposé des solutions de pré-équipement fixe qui font considérablement baisser les coûts de la prévention. Ces équipements ont donné d’excellents résultats chez des propriétaires privés. Encore faut-il que les gestionnaires publics aient la curiosité de s’informer ?

 Notre centenaire a-t-il fait l’objet de tous nos égards ? Pour finir pas de la part de VM en tout cas !

 

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)