Accueil > Documentation > Lutte autocide > La technologie du papillon stérile

La technologie du papillon stérile

mardi 23 février 2016 - Rédaction SNP

 L’actualité documentaire c’est comme l’amour ça ne se commande pas .....

ainsi au lendemain d’un post sur la lutte autocide nous découvrons cette news d’origine IAPPS.

Deux succès exceptionnels aux USA, basés sur des lâchers massifs de mâles rendus infertiles. Pour les producteurs de coton un succès total contre le ver rose. Des lâchers aériens, aujourd’hui par drones, dans une proportion de 25 pour 1. C’est tout de même mieux que du DTT et c’est même plus économique. Les producteurs de pistaches décimés par un ver orange vont faire exactement de même. 

Cette lutte est parfaitement biologique. Les mâles infertiles sont inoffensifs et disparaissent en quelques heures. Une fois encore la même question : pourquoi cette méthode n’a t-elle jamais été envisagée pour le charançon ou pour le papillon palmivore ?

Derniers articles

23 octobre 2020, par Rédaction SNP

Compte rendu l’assemblée générale 12 et 18 oct 2020

Voici les résultats du vote de l’assemblée générale immatérielle des 12-18 octobre 2020.
qui a consacré :
– l’approbation du rapport financier l’exercice 2018 2019 et 2020
– l’approbation du rapport moral
– la décision du mise (...)

8 octobre 2020, par Rédaction SNP

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes...Cocorico 2

Ynsect, le spécialiste de l’élevage d’insectes lève 300 millions d’euros
La startup française Ynsect annonce une levée de fond de plus de 300 millions d’euros, un montant qui sera utilisé pour son développement à l’international. (...)

Edito

Edito de janvier 2023

8 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
En septembre 2020 nous écrivions "Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. II s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines. Le site cessera ses publications dans le courant du quatrième trimestre. Nous continuons de (...)