Accueil > Revue De Presse > La Stratégie 3 sur la Croisette ?

La Stratégie 3 sur la Croisette ?

jeudi 7 mai 2015 - Rédaction SNP

On savait que la députée-maire ne rechignait pas à donner quelques conseils à sa grande voisine Cannes. En l’occurrence, ce ne serait pas du luxe, à la lecture du mauvais article de Sciences&Avenir ( commentaire SNP : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1147 ) , qui nous prédit une Croisette sans palmier !!.

.

 

La Ville du Cannet, utilement conseillée par Patrice Miran, éco conseiller, ingénieur écologue, et par ailleurs adjoint à l’environnement la ville de Vence, vient en effet de se lancer dans l’aventure de la micro-injection avec la molécule Emamectine Benzoate. 

Pragmatique, ayant comme souci numéro un de ne plus prendre de risque avec le patrimoine palmier tout en étant attentif à l’environnement, Patrice Miran par nature et engagement politique, fait avancer ce dossier dans ce département crucial qui nous semble totalement tétanisé par le danger du charançon et des aprioris , véhiculés par des conseilleurs qui ne sont jamais les payeurs.....

Une idée traverse l’esprit, profiter du prochain festival de Cannes pour sensibiliser ses acteurs à la défense de leur symbole :

 

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)