Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > La situation des palmiers en Occitanie

La situation des palmiers en Occitanie

dimanche 14 mai 2017 - Rédaction SNP

http://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/Charancon-rouge-du-palmier,1833

Avec 92 communes concernées par des foyers en 2016, pour 1177 palmiers contaminés la partie côtière de la région Occitanie s’installe dans la crise.

La situation a l’air bien analysé à la fois par le SRAL et la FREDON, les professionnels rencontrés sont incontestablement des gens compétents, néanmoins on a l’impression que ce phénomène de ravageurs de palmiers est ici subi plus que combattu. Pourtant ces départements en une excellente connaissance du paysandisia le second ravageur de palmiers. 

La carence principale à nos yeux tient fait que l’administration locale s’est toujours refusée à créer un comité de pilotage spécifique renvoyant nos initiatives à un hypothétique CROPSAV. 

SNP se doit de réagir et elle vient d’être grandement motivée par la demande notre ami François Grolleau qui veut créer une section SNP à Toulouse. Nous trouvons cette initiative enthousiasmante. Nous allons revenir auprès de Madame Carole Delga la présidente de région qui nous avait promis lors de son élection de prendre le problème à bras-le-corps. Visiblement à la besoin de bras nous voudrions être ses déménageurs !!

Nous savons par ailleurs que François Goussé qui vient de quitter ses fonctions de DRAAF PACA rejoint l’inspection générale en Occitanie. Gageons qu’il aura à cœur de conseiller au préfet d’Occitanie de créer un comité de pilotage CRP comme il a su si bien le faire en PACA.

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)