Accueil > Documentation > La Science en marche ......

La Science en marche ......

vendredi 12 février 2016 - Rédaction SNP

Pour vous donner de l’espoir deux informations autour des bactéries.
A- une mobilisation internationale vraiment impressionnante concernant Xylella fastidiosa. 19-22 April 2016, Bari, Italy
https://iapps2010.wordpress.com/2016/02/11/international-workshop-on-xylella-fastidiosa-and-the-olive-quick-decline-syndrome-oqds/#like-8430
 L’occasion aussi pour nous et nos adhérents d’ une connaissance exhaustive de tous les intervenants internationaux qui sont aussi concernés par les ravageurs du palmier.

Food and Agriculture Organization (FAO), the International Plant Protection Convention (IPPC) as well as the Near-East Plant Protection Organization (NEPPO), the European Plant Protection Organization (EPPO), the International Centre for Advanced Mediterranean Agronomic Studies (CIHEAM) Mediterranean Agronomic Institute of Bari (MAIB) and the CIHEAM-IAM Bari and Consiglio Nazionale Delle Ricerche (CNR) - Bari

B -  désactiver les bactéries infectieuses en enlevant protéine clé RimK
Une découverte peut-être extraordinaire du John Innes Centre à lire le ton des commentaires.

-

https://iapps2010.wordpress.com/2016/02/11/scientists-disable-infectious-bacteria-by-removing-key-protein/

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)