Accueil > Documentation > IPM & PLI > La pyramide vertueuse : niveau 4 (colloque FAO de Bari)

La pyramide vertueuse : niveau 4 (colloque FAO de Bari)

samedi 22 décembre 2018 - Rédaction SNP

La lutte chimique a été systématiquement adoptée à titre préventif dans les stratégies européennes, sous deux modalités : l’aspersion de pesticides au niveau de la partie sommitale des palmiers et l’injection de ces mêmes pesticides à l’intérieur du stipe. L’injection est par contre considérée comme curative dans les régions de production dattière. En ce qui concerne le bio contrôle, les recherches en cours sont nombreuses et prometteuses. La riche panoplie offerte par la lutte biologique n’a cependant pas fait l’objet de financements à la hauteur des enjeux. Les stratégies retenues en Europe sont ainsi largement dominées par l’emploi de pesticides connus de longue date pour d’autres usages. Seuls deux produits de lutte biologique sont actuellement commercialisés, les nématodes et les champignons entomopathogènes.

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Promenades en Vendée... initiation par FdP

pour se lancer....Adhérez à FdP .... et évidemment si vous ne l’êtes déjà, à SNP.
- http://www.fousdepalmiers.com/pages/fous-de-palmiers/banque-de-graines.html
- https://www.rarepalmseeds.com/

14 novembre, par Rédaction SNP

Le Lien Horticole toujours présent...

http://www.lienhorticole.fr/actualites/palmiers-la-cote-dazur-poursuit-son-travail-pour-les-sauver-1,10,3333370349.html
Ils seront suivis par PHYTOMA, RUSTICA et, nous l’espérons, bien (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)