Accueil > État sanitaire, progression des infestations > La pyrale du buis..... la déprime

La pyrale du buis..... la déprime

lundi 1er avril 2019 - Rédaction SNP

http://www.lefigaro.fr/jardin/buis-malades-par-quoi-les-remplacer-20190321

La pyrale (Cydalima perspectalis), redoutable papillon venu de Chine, s’abat sur eux comme une plaie d’Égypte. Même l’existence des buis sauvages est menacée par la gloutonnerie de ce lépidoptère dont la chenille dévore le feuillage jusqu’à l’écorce ! La situation est d’autant plus critique que l’emblème de nos jardins à la française subit aussi les assauts de deux redoutables champignons, Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi contre lesquels il n’existe aucune parade efficace, en dehors de la lutte chimique.

Une double attaque, beaucoup d’investissement au moins trois ou quatre programmes pour trouver une parade bio.... un échec suffisant pour envisager des solutions de remplacement.

La tentation de l’endothérapie avec le même produit que celui utilisé pour des palmiers (le Revive). L’expérimentation est en cours certes il n’y aurait pas les problèmes de cicatrisation rencontrés dans les palmiers mais le végétal ne s’y prête pas très bien par sa configuration.

Il sera nécessaire de caractériser la vitesse et l’homogénéité de la diffusion du produit dans l’arbre en fonction de sa taille et du protocole d’injection, à évaluer la rémanence du produit dans l’arbre à une concentration assurant le niveau d’efficacité recherché. De plus, il faut encore evaluer les effets non intentionnels sur la faune non cible, la présence éventuelle de résidus dans le pollen et/ou dans le feuillage taillé ou tombé au sol. Beaucoup de questions parfaitement logiques posées à la firme.

La pyrale (Cydalima perspectalis), redoutable papillon venu de Chine, s’abat sur eux comme une plaie d’Égypte. Même l’existence des buis sauvages est menacée par la gloutonnerie de ce lépidoptère dont la chenille dévore le feuillage jusqu’à l’écorce ! La situation est d’autant plus critique que l’emblème de nos jardins à la française subit aussi les assauts de deux redoutables champignons, Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi contre lesquels il n’existe aucune parade efficace, en dehors de la lutte chimique.

Derniers articles

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Biocontrôle du Paysandisia archon

Biocontrôle de Paysandisia archon en prévention de l’extension des attaques de Rynchophorus ferrugineus sur palmiers
https://www.dropbox.com/s/gvla7tg7brfc0ba/Capture%20d%27%C3%A9cran%202019-06-20%2002.24.42.png?dl=0

19 juin, par Rédaction SNP

Piégeage massif, la dérogation attendue publiée...

Les phéromones utilisées dans les pièges ad hoc pour capturer des CRP (Charançon rouge du palmier) ne sont pas couvertes par une AMM mais bénéficient d’une dérogation générale concernant leur commercialisation dans la mesure où (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)