Accueil > Documentation > Autres ravageurs > La Mineuse du marronnier

La Mineuse du marronnier

dimanche 21 octobre 2012 - Rédaction SNP

 Cet article de la sérieuse revue " le lien horticole" attire l’attention. le résultat semble excellent. Encore faut-il comprendre l’intérêt des pièges phéromones 480 € HT plus les phéromones 10 € HT alors même que pour le charançon on les trouve au Costa Rica à 2 dollars. Rappelons qu’un piège phéromone est un seau en plastique astucieux. Faut-il payer l’inventeur sur les 10 premières ventes ???

 En ce qui concerne le produit il s’agit du bon vieux DIMILIN vendu 220 € HT /5l !!!! 5 l à priori nécessaire pour traiter cet arbre.

Notre conclusion :

 Seule la lutte phyto semble avoir quelque effet positif sur les sujets atteints. Inutile de masquer ce recours par des pièges à phéromones qui présentent de l’intérêt en effet, mais il faudrait revoir complètement leur prix. Dans les pays émergents les prix sont totalement différents, vive cette mondialisation là.....

Nous sommes horrifiés du niveau des prix ce marronnier aura coûté plus de 1000 € et l’année prochaine ??

 Pas un mot de lutte bio c’est très regrettable. Nous pensons malheureusement être resté dans le schéma classique : lutte phyto efficace, très onéreuse, dangereuse à terme pour l’environnement aquatique, lutte bio tâtonnante à efficacité non garanti (un arbre perdu ne se rattrape pas .....) et extrêmement onéreuse. il faut donc vraiment que la France investisse dans la recherche.

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)