Accueil > Poésie & Littérature & Culture & Art de Vivre > La malbouffe

La malbouffe

jeudi 15 décembre 2016 - Rédaction SNP

Nous sommes lassés de toutes ces études pseudo scientifiques qui nous font croire que nos ravageurs de palmiers sont une providence pour l’humanité. C’est oublier qu’ils constituent une menace dramatique pour l’activité vivrière d’une grande partie de l’humanité. Risque géopolitique majeur si les pays développés n’arrivent pas à contenir le phénomène.... toute ces populations affamées mettront évidemment le cap au nord.
De façon plus pernicieuse cette approche positiviste de ce qui est avant tout un fléau est d’abord une bêtise ( aurions-nous l’idée de manger les rats de nos villes ! ), c’est aussi de la mauvaise écologie de nature à démotiver nos jeunes chercheurs.
Il faut donc condamner ses études, l’humanité doit protéger ses cultures.


mresbec.wordpress.com13/12/16

‘EAT THE ALIENS’ – A DRAMATIC APPROACH TO MITIGATING THE EFFECT OF INVASIVE ALIEN SPECIES Regardless, there is a large body of evidence showing how insects are a good alternative source of fat and protein(5). The FAO report highlight how the larvae of red palm weevil are consumed across Asia, Africa, and Latin America.

Derniers articles

21 mai, par Rédaction SNP

Et certains continuent à avoir peur des pieges...

Très dynamique société grecque du biocontrole. Il y a quelques années elle nous avait fait une offre extrêmement alléchante pour la vente de mématodes jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que la réglementation française une fois encore (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)