Accueil > Documentation > Entomologie > La lettre Sentinelle A&E

La lettre Sentinelle A&E

dimanche 1er mars 2015 - Rédaction SNP

Nous connaissons Gil Riviere Wekstein depuis 4 ans. A l’origine de l’association, nous avons souscrit un abonnement pour cette lettre professionnelle dont les thématiques, les compétences, l’indépendance, l’esprit critique correspondaient le plus souvent à notre propre conception de notre action.

Nous avons un abonnement groupé pour 5 adhérents mais il y a bien sûr de la place pour des nouveaux. (50€)

 Coordonnées M. Gil Rivière-Wekstein
Agriculture & Environnement 2 bis rue Dupont de l’Eure 75020 Paris 01 48 00 06 12 http://www.agriculture-environnement.fr pour vous mettre en appétit voici la une du Site A&E et l’avant dernier No. 

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseille...

Source Lien horticole N° 314
En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)