Accueil > Représentation > Colloques > Autres Colloques et initiatives > la France à la ramasse...

la France à la ramasse...

samedi 6 mai 2017 - Rédaction SNP

https://tn.usembassy.gov/embassy-sponsors-conference-combat-red-palm-weevil/#.WQySgXrv5uk.twitter

Et voilà que dans un pays francophone un colloque totalement financé par l’ambassade des États-Unis se tient dans la charmante station de Gammarth que de nombreux français ont connu et apprécié dans leur enfance. Comment notre influence a-t-elle pu reculer à ce point ou n’avons-nous rien à dire sur le charançon ?

 Un seul truc amusant le seul mot français prononcé dans cette vidéo, écoutez le fichier mp4 . Vous découvrirez ce que les Américains leur ont appris et qu’il nous faut pratiquer désormais sur une grande échelle guidé par des procédures qui sont en cours de rédaction.

 Cela est bien triste mais pas irréparable, SNP prend ici l’engagement avant fin 2018 de faire un grand colloque en Tunisie avec les chercheurs français les plus éminents et les firmes du Biocontrole.

 

 

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)