Accueil > L’association > Vie de l’association > La cérémonie des vœux

La cérémonie des vœux

dimanche 8 janvier 2017 - Rédaction SNP

A tous nos adhérents, lecteurs de notre newsletter les meilleurs vœux de notre conseil d’administration pour 2017 de bonheur, santé, prospérité et en souhaitant particulièrement que cette année marque pour la première fois le recul de ces infestations.

 Nous les avons également adressé :

 aux membres du comité de pilotage CRP PACA et de la fédération FDGDON,
 aux politiques
 aux professionnels applicateurs-élagueurs,
 aux firmes,
 aux collectivités locales concernées,
 aux administrations de l’agriculture et de l’écologie,
 aux journalistes qui s’intéressent à cette question,
 aux professionnels du tourisme préoccupés par le symbole menacé,
 aux jardins botaniques,
 aux chercheurs et entomologistes,
 au total quasiment 1000 envois pour conforter l’image de notre association.

Et pour fêter l’année une surprise de taille en pièce jointe.....graphiste Benjamin SPADA Directeur Artistique http://benspada.blogspot.com/

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)